Usagers, des droits sans devoirs ?

Une fois n’est pas coutume, le présent article ne traitera pas du bon droit mais du bon sens, expression galvaudée il y a peu grâce aux déclarations intempestives de notre sémillante Garde des Sceaux.

A l’observation suivant laquelle il était si peu fait mention des devoirs des usagers dans son exposé intitulé « Maltraitance et bientraitance ordinaire dans les établissements de santé », Madame Véronique GHADI, sociologue de la santé, m’a repris en préférant le terme de « responsabilités » à celui de « devoirs des usagers », au motif que les droits des usagers n’étaient pas conditionnés par les devoirs.

Qu’il s’agisse d’obligations, de devoirs ou de responsabilités, chacun aura compris que l’usager du système de santé ne pouvait décemment se complaire à réclamer des droits sans être logiquement soumis à des devoirs, lesquels relèvent en partie du bon sens, du savoir-être et du savoir vivre.

Quelle société démocratique aux valeurs pluralistes accepterait, en effet, que ses citoyens fussent créanciers de droits sans être assujettis à des devoirs ? Il en résulterait nécessairement un déséquilibre préjudiciable au ciment social, où la liberté et l’égalité méconnaîtraient la responsabilité. Aussi serait-il incompréhensible que la démocratie sanitaire échappât à cette règle de bon sens.

Les droits des usagers extrêmement renforcés

La loi du 4 mars 2002, dite loi Kouchner, a consacré l’émergence d’un véritable corpus des droits des usagers, à travers notamment la possibilité pour les patients de demander la communication de la copie de leur dossier médical, la transformation de l’ancienne commission de conciliation en une commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (C.R.U.Q.P.C.) chargée de gérer les plaintes et les réclamations des usagers et d’y apporter une solution, ainsi que l’éventualité d’organiser une médiation (médiateurs médecins et médiateurs non-médecins).

La fonction de conciliation, qui en pratique – il faut le reconnaître – ne fonctionne pas bien, se retrouve dans la commission régionale de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux, des infections nosocomiales et des affections iatrogènes (C.R.C.I.).

Plus encore, la Haute Autorité de Santé, dans son manuel de certification V2010, a notamment érigé le système des plaintes et réclamations ainsi que l’accès du patient à son dossier médical au rang de pratiques exigibles prioritaires (PEP), lesquelles ont pour objet de renforcer l’effet levier sur la qualité et la sécurité des soins de la certification. Ces PEP sont des critères pour lesquels des attentes particulièrement signalées sont exprimées. L’étude par l’équipe d’experts-visiteurs du positionnement de l’établissement au regard de ces exigences sera systématique et bénéficiera d’une approche standardisée.

La conséquence de l’absence « d’un niveau de conformité important sur ces exigences conduira systématiquement à une décision de certification péjorative voire à une non-certification », explique le manuel.

La malheureuse loi des séries que l’on a connue à la fin du mois de décembre dernier – à travers les erreurs médicales et soignantes – a conduit à la création, auprès du Médiateur de la République, d’un pôle santé et sécurité des soins, dont le site peut être consulté ici.

L’on voit fleurir de plus en plus des sites de notation en ligne, des palmarès d’établissements de santé, le dernier en date étant celui de l’Express, concernant la lutte contre les infections nosocomiales. L’information se diffuse de plus en plus auprès des consommateurs de soins, favorisant un risque de nomadisme médical.

Le projet de loi portant réforme de l’hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires prévoit de nouvelles dispositions relatives à l‘éducation thérapeutique du patient, concernant principalement les maladies chroniques, telles que le diabète insulino-dépendant, de façon à ce que le patient dispose d’une culture médicale et ainsi apprenne à auto-gérer sa pathologie. Un programme sous l’égide la Haute Autorité de Santé a d’ailleurs été formalisé en ce sens.

Dernière proposition en date, émanant de la conférence nationale de santé : la création d’une mission relative aux droits des usagers du système de santé dans l’organigramme des futures agences régionales de santé au niveau de leur direction générale.

L’arsenal en faveur des droits des usagers du système de santé a de quoi impressionner, ce dont il convient assurément de se féliciter. Mais quid des devoirs des usagers ?

Les devoirs des usagers en question

Force est de constater, dans la pratique, que l’on rentre dans un hôpital comme dans un moulin, le service des urgences étant le plus exposé de tous. C’est du moins le sentiment qui ressort parfois du témoignage des personnels soignants que je rencontre régulièrement, quelle que soit la structure dans laquelle ils exercent. Tel proche du patient ne respectera pas les horaires des visites en chambre. S’il s’agit de chambres communes, le patient dérangé par les visites en surnombre de son compagnon de chambrée n’osera protester. Ce sont souvent les plus gênés qui s’en vont…

A la suite de certaines interventions chirurgicales, des régimes alimentaires stricts sont prescrits, mais il arrive parfois, là encore, que le patient insatisfait ((Dans l’inconscient collectif, l’hôpital n’est pas connu pour la qualité de ses mets.)) demande à sa famille de lui apporter des repas extérieurs, sans être conscient des risques infectieux que ce comportement peut générer.

Le racisme est également une réalité que l’on ne peut passer sous silence en milieu médical et soignant. Certains maris musulmans, qui ont une pratique peu orthodoxe de leur foi, exigeront par exemple que leur femme enceinte ne soit examinée et accouchée que par un praticien gynécologue obstétricien de sexe féminin. Certaines ethnies africaines refusent même la pratique de la césarienne, quand bien même la vie de la parturiente serait en danger et qu’il s’agirait de la seule option possible. Il ne faut pas y voir autre chose que des exceptions, fort heureusement.

Hormis ces cas particuliers, le racisme ordinaire, lui, se manifeste discrètement et insidieusement, ne serait-ce que par un regard, un geste, une parole.

A ce propos, le Professeur Laurent SEDEL, chef de service d’orthopédie-traumatologie à l’hôpital Lariboisière à Paris, apporte, dans son récent ouvrage ((L. Sedel, Chirurgien au bord de la crise de nerfs, Ed. Albin Michel, sept. 2008, p. 104.)), un témoignage intéressant :

« Beaucoup plus difficiles à gérer les manifestations de racisme envers le personnel. Comme dans tous les services de l’Assistance publique, le personnel est à l’image de la société française, multi-ethnique. Il y a des Antillais, des Beurs, des personnels originaires des anciens comptoirs français des Indes, de Madagascar, de l’Ile Maurice. Cela fonctionne parfaitement bien, permet de faire des fêtes réussies où le punch se mélange aux épices indiennes ou africaines – jusqu’à ce qu’il y ait un raciste. Quand cela se produit, je demande toujours qu’on me prévienne. Le patient, souvent un homme, parfois une vieille dame au demeurant très digne, ne veut pas que Robert fasse son pansement. Robert est d’origine antillaise, parfaitement gentil et compétent. Je le trouve triste et affreusement humilié dans son coin. En l’occurrence, le malade, appelons-le Louis, avait été opéré d’un cancer du bassin, vraiment compliqué. Il en était conscient et m’étais très reconnaissant. Il s’agit d’une des rares occasions où je me fâche vraiment. Je l’engueule proprement : « Quelle espèce d’homme êtes-vous pour véhiculer des idées aussi barbares ? » Je lui demande de faire des excuses à mon équipe. « Sinon, il a le droit de partir, mais alors c’est tout de suite. » Robert, c’est normal, n’a plus du tout envie de s’occuper de ce malade. Je vais discuter avec lui, lui explique qu’il est préférable qu’il fasse le pansement prévu. C’est comme cela qu’il montrera que lui, au moins, n’est pas à ce niveau d’inhumanité. »

La sécurité à l’hôpital est donc, conclut-il, une pièce maîtresse de son fonctionnement.

Il ajoute toutefois une note d’optimisme :

« A-t-on parfois peur des malades ? Sont-ils dangereux ? Je crois vraiment que non. Cependant, ils ne sont jamais que le miroir de notre propre attitude. Le respect, le professionnalisme, un sourire viendront à bout des agressivités les plus coriaces. La première attitude à adopter est la politesse, puis le respect, respect de leur angoisse, de leur attente souvent mal formulée et qu’il faut s’attacher à comprendre. Au début, cette angoisse se manifeste souvent par une forme d’agressivité, surtout venant de leurs proches qui traduisent ainsi leur propre angoisse et leur impuissance par un comportement actif. Ils veulent le changer d’hôpital, le changer de docteur ! Ils parlent de procès, évoquent leurs relations dans le monde médical. C’est là qu’ils brandissent cet épouvantail : le Pouvoir Médical. Le patient, lui, plus concerné, est souvent beaucoup moins agressif. Je l’ai souvent vécu. »

La précarité, source de tension et d’insécurité

Dans un excellent rapport de la DREES portant sur la prise en charge des populations précaires, les lecteurs découvriront les surcoûts générés par la situation, voire le comportement, des patients précaires.

Ainsi peut-on y lire que :

« Pour les personnels médicaux, la précarité impacte principalement sur le temps de consultation en raison des difficultés de compréhension (linguistiques ou par absence de « culture médicale »), certains médecins évoquant jusqu’à deux fois plus de temps de consultation par rapport à un patient « moyen » pour les patients en situation de précarité.

Les cadres de santé, les infirmières et aides soignantes passeraient de 10 à 20% de temps en plus en soins et éducation : il peut s’agir de temps de toilette ou d’éducation fondamentale dont un important temps d’explication afin de s’assurer de la bonne compréhension et intégration des indications (prise des traitements, consignes alimentaires,…). « Il faut tout répéter 3 ou 4 fois », explique ainsi une infirmière. Par ailleurs, les difficultés de compréhension peuvent engendrer des complications médicales : est cité l’exemple d’un patient diabétique n’ayant pas compris les consignes et auquel la famille apporte une boîte de pâtisseries. La non-habitude des consignes médicales pose les difficultés suivantes : refus de la prise de sang, rejet du masque… Le non-respect des recommandations médicales, dû à un manque de culture médicale ou à une mauvaise compréhension, peut ainsi avoir de lourdes conséquences et engendrer des surcoûts. » (p. 59)

« La précarité sociale des patients des établissements étudiés a un fort impact sur le temps de travail « social » dévolus aux personnels : qu’ils soient particulièrement affectés à cette tâche (assistantes sociales) ou non (infirmières, cadres de santé, voire secrétaires médicales). La non-affiliation des patients suppose un travail administratif d’ouverture de droits et de contacts avec les réseaux médico-sociaux. » (p. 60)

« Par ailleurs, les patients précaires vont fréquemment apparaître comme « outliers » avec des durées de séjour plus longues et comme « bloqueurs de lits ». (p. 61)

« Par ailleurs, le recouvrement suppose lui aussi une organisation spécifique : assistantes sociales ou personnels administratifs se consacrent à temps plein aux dossiers d’ouverture de droits (pour l’accès à  la CMU ou à l’AME) afin de garantir le recouvrement. Des difficultés administratives sont nettes avec un surplus de fraude à la carte vitale, d’où un temps passé à  contrôler les identités ou d’adresses incorrectes pour l’envoi des factures (ce sont 1000 courriers/mois qui sont retournés à l’un des établissements). » (p. 62).

La Caisse nationale d’assurance maladie a, par circulaire n° 33/2008 en date du 30 juin 2008, évoqué les difficultés rencontrées par les professionnels de santé face aux assurés sociaux bénéficiant de la CMU et de la CMU-C, les médecins n’étant pas non plus irréprochables dans leur approche du phénomène précaire.

L’objet du présent article n’est pas, chacun l’aura compris, d’instruire un procès à charge contre les patients, qu’ils soient précaires ou non, mais de replacer l’émergence d’une demande toujours plus forte de droits de la part des usagers du système de santé dans une perspective globale de prise en charge, et surtout d’attirer l’attention des lecteurs sur le risque de tomber d’une extrême à l’autre.

Omar YAHIA

This Post Has 1 168 Comments

  1. Kurtis dit :

    You really make it seem so easy with your presentation but I find
    this matter to be actually something that I think I would never understand.
    It seems too complicated and very broad for me.
    I am looking forward for your next post, I will try to get the hang of it!

  2. wfldwj.com dit :

    I was curious if you ever considered changing the layout of your website?
    Its very well written; I love what youve got to
    say. But maybe you could a little more in the way of content so people could connect
    with it better. Youve got an awful lot of text for only having 1 or 2 pictures.
    Maybe you could space it out better?

  3. Howdy. superb job. I didn’t anticipate this.
    This is a striking article. Thank you!

  4. best kona dit :

    best kona

    […]Here are several of the web pages we advise for our visitors[…]

  5. Ahaa, its fastidious dialogue regarding this article here at this webpage, I have read all that, so at this time me also commenting at this place.|

  6. mp3 songs dit :

    I really enjoy the post.Thanks Again. Really Cool.

  7. Having read this I believed it was very informative. I appreciate you taking the time and energy to
    put this short article together. I once again find myself spending way
    too much time both reading and commenting. But so what, it was
    still worth it!

  8. drugwiki.org dit :

    Excellent pieces. Keep writing such kind of info on your site.
    Im really impressed by it.
    Hey there, You have performed an excellent job. I will certainly digg
    it and in my view suggest to my friends. I am confident they will be benefited from
    this web site.

  9. Kaylene dit :

    Fantastic beat ! I wish to apprentice even as you amend your web site, how can i subscribe
    for a weblog site? The account helped me a applicable deal.
    I were tiny bit acquainted of this your broadcast provided shiny clear idea

  10. although sites we backlink to beneath are considerably not related to ours, we feel they may be basically really worth a go by, so possess a look

  11. Google dit :

    Below you will come across the link to some sites that we consider you need to visit.

  12. usually posts some incredibly intriguing stuff like this. If youre new to this site

  13. coffee from kona

    […]check below, are some absolutely unrelated web sites to ours, nevertheless, they’re most trustworthy sources that we use[…]

  14. It’s very effortless to find out any topic on web as compared to books, as I found this post at this site.

  15. bangla choti dit :

    …Trackback: More Informations on that topic

    […]I am not positive the place you’re getting your information, but great topic.[…]

  16. check beneath, are some absolutely unrelated web sites to ours, nevertheless, they’re most trustworthy sources that we use

  17. please go to the sites we adhere to, which includes this one particular, as it represents our picks from the web

  18. I know this web site offers quality depending content and other
    material, is there any other web site which gives these kinds of stuff in quality?

  19. Hello friends, how is the whole thing, and what you want to say about this post, in my view its really amazing
    in support of me.

  20. Wild G-Spot dit :

    always a major fan of linking to bloggers that I enjoy but do not get a whole lot of link appreciate from

  21. What’s up to all, how is all, I think every one is getting
    more from this website, and your views are pleasant designed for new people.

  22. one of our guests not long ago recommended the following website

  23. Here is an excellent Blog You may Find Fascinating that we Encourage You

  24. anal toys dit :

    we came across a cool web site that you might delight in. Take a look for those who want

  25. Hello there, just became aware of your blog through Google, and found that it’s really informative.
    I’m gonna watch out for brussels. I’ll be grateful if you continue this
    in future. Many people will be benefited from your writing.

    Cheers!

  26. Eulah dit :

    This is my first time pay a quick visit at here
    and i am truly pleassant to read everthing at one place.

  27. Gambling dit :

    An impressive share! I’ve just forwarded this onto a co-worker who was conducting a little research on this. And he actually bought me breakfast simply because I discovered it for him… lol. So let me reword this…. Thank YOU for the meal!! But yeah, thanks for spending some time to talk about this matter here on your web site.|

  28. Online Casino dit :

    My family members all the time say that I am killing my time here at net, however I know I am getting familiarity every day by reading thes good content.|

  29. Pauline dit :

    Hey just wanted to give you a quick heads up. The
    text in your content seem to be running off the screen in Safari.

    I’m not sure if this is a format issue or something to do with browser compatibility but I figured I’d post to let you know.
    The design look great though! Hope you get the problem resolved soon. Thanks

  30. www.eyk8.com dit :

    Hi there to every body, it’s my first visit of this web site; this website consists of remarkable and actually excellent material for visitors.

  31. Wendell dit :

    You actually make it seem so easy with your presentation but I find this matter
    to be really something which I think I would never
    understand. It seems too complex and extremely
    broad for me. I am looking forward for your next
    post, I’ll try to get the hang of it!

  32. webcam models dit :

    although sites we backlink to below are considerably not related to ours, we really feel they’re really really worth a go as a result of, so possess a look

  33. we came across a cool website that you just could love. Take a search for those who want

  34. New Music dit :

    Wonderful story, reckoned we could combine some unrelated data, nonetheless actually really worth taking a appear, whoa did a single find out about Mid East has got far more problerms too

  35. The info talked about in the write-up are a number of the most effective obtainable

  36. Sites of interest we have a link to

  37. Olive dit :

    Thanks , I have just been searching for information about this topic for a long time and
    yours is the best I’ve came upon so far. However, what about the
    bottom line? Are you positive in regards to the source?

  38. Have you ever considered writing an ebook or guest authoring on other blogs?

    I have a blog centered on the same subjects you discuss and would really
    like to have you share some stories/information. I know my readers would enjoy your work.
    If you are even remotely interested, feel free
    to shoot me an email.

  39. that will be the finish of this article. Here youll uncover some internet sites that we assume you will appreciate, just click the hyperlinks over

  40. Veta dit :

    Awesome post.

  41. Google dit :

    We came across a cool site which you may possibly delight in. Take a appear for those who want.

Leave A Reply