De la réparation de la perte d’une chance

FlickR - Macro-bébé - EtolaneNe constituant pas un troisième degré de juridiction, la Cour de cassation ne rentre pas dans le détail des faits. Sa mission est de veiller à la bonne application du droit par les juges du fond. Bien connu de tous les juristes, ce principe processuel de base gagne cependant à être rappelé de temps en temps. Tel a semblé être le cas à l’occasion d’une espèce dans laquelle à la suite de la naissance de leur enfant souffrant d’un polyhandicap sévère lié à des atteintes neurologiques, ses parents ont recherché la responsabilité du médecin généraliste et de l’obstétricien ayant suivi la grossesse de la mère, ainsi que celle de la clinique employant la sage-femme salariée qui avait réalisé l’accouchement.

« Attendu que la cour d’appel (Angers, 17 septembre 2008), par une appréciation souveraine des rapports d’expertise, retenant tout d’abord que tous les comportements qui ont retardé le diagnostic de souffrance foetale ont contribué directement au préjudice subi par les consorts B. et G. du fait du handicap de Vincent en ce qu’ils ont fait obstacle à la mise en place de mesures adaptées pour empêcher ou limiter les conséquences de l’hypoxie à l’origine des déficits et qu’il en est de même des fautes commises lors de l’accouchement qui ont contribué à prolonger la souffrance foetale ou à différer les manoeuvres utiles de réanimation, a à juste titre déclaré M. F., M. M. et le CMCM, dont les fautes avaient, au moins pour partie, été à l’origine du dommage, responsables in solidum de la perte de chance subie par Vincent B. de voir limiter son infirmité cérébrale, peu importe que l’origine première du handicap soit affectée d’un degré d’incertitude ; qu’elle a ensuite évalué souverainement tant le quantum de la chance perdue que la part de responsabilité revenant à chacun ; qu’elle a ainsi justifié sa décision; »

(Cass. Civ. 1ère, 28 janvier 2010, n°08-20.755)

Le débat se situe principalement sur le terrain de la preuve du lien de causalité entre les fautes commises, tant au cours de la grossesse que pendant l’accouchement, et l’état de l’enfant. Les médecins ainsi que la clinique font valoir que les fautes qui leur sont reprochées ne sont pas directement à l’origine des handicaps dont il est demandé réparation. En effet, il était établi dans cette affaire que la mère souffrait, avant d’être enceinte, d’une affection qui était responsable, dans une certaine mesure, des déficits de l’enfant et qui ne pouvait être décelée au moment de la grossesse. Le pourvoi formé par la clinique invoque en outre une dénaturation du rapport d’expertise.

La Cour de cassation rejette les pourvois, dès lors qu’elle considère que la cour d’appel, par une appréciation souveraine des rapports d’expertise, retenant que les différentes fautes ont contribué directement et, au moins pour partie, au préjudice subi, a, à juste titre, déclaré les médecins et la clinique responsables in solidum de la perte de chance subie par l’enfant de voir limiter son infirmité cérébrale, peu important que l’origine première du handicap soit affectée d’un degré d’incertitude.

La Cour rejette donc le grief de dénaturation. Si ce dernier est parfois retenu à l’encontre d’un rapport d’expertise, tel n’est donc pas le cas ici où il est implicitement admis que les juges du fond ont librement apprécié les conclusions de l’expert, sans en déformer le contenu.

Elle refuse par ailleurs de les censurer en ce qu’ils ont relevé l’existence d’un rapport de causalité entre les différentes fautes et le dommage. Si les faits sont souverainement constatés et appréciés par les juges du fond, la Cour de cassation n’en exerce pas moins son contrôle au plan de leur qualification juridique. En l’espèce, le raisonnement suivi par la cour d’appel est approuvé sur ce point.

Dans ces conditions, la condamnation in solidum des différents intervenants, en ce qu’ils ont tous contribué à la survenue du dommage, est justifiée. Toutefois, il faut tenir compte du fait qu’il existe une incertitude scientifique sur l’origine première du handicap. Pour cette raison, la réparation du préjudice se fait ici par référence à la notion de perte d’une chance. En effet, s’il n’est pas possible, compte tenu de l’affection dont souffrait la mère, de supposer que sans les fautes médicales, l’enfant ne serait pas né handicapé, il faut cependant considérer que la chance de limiter ce handicap valait quelque chose, ce dont l’enfant a été privé. En l’espèce, si l’incertitude sur l’origine première du handicap ne neutralise donc pas l’établissement du lien de causalité, elle a néanmoins une incidence sur la détermination et le quantum du dommage réparable.

This Post Has 3 118 Comments

  1. I can’t believe I’ve been going for years without knowing that.

  2. : pourquoi endurcis ? Oui, au fait : pourquoi ? J’imagine qu’on est un peu comme des fromages : soit on coule, soit on sèche… Non ?@ rx : Ca doit se retrouver quelque part. En gros au milieu entre les quadras endurcis et les quinquas ramollos.

  3. Apoi taica aici ai nimerit in domeniul meu ) nu sunt mare cunoscator de bere da’ sunt mare bautor )Clasamentul sta cam asa:1. Imported: Leffe si Amstel2. De vara: Dos Equis , XXXX Summer si Coopers Clear3. Heavy: Coopers Pale Ale, Kilkenny Draught Beer, James Squire’s One Fifty Lashessi is muuult mai multe ….

  4. Amanda Hunter dit :

    Hello there! I could have sworn I’ve been to your blog before but after looking at a few of the posts I realized it’s new to me. Anyways, I’m definitely pleased I came across it and I’ll be book-marking it and checking back frequently!

  5. Dylan James dit :

    Good site! I truly love how it is easy on my eyes and the data are well written. I am wondering how I might be notified when a new post has been made. I’ve subscribed to your RSS feed which must do the trick! Have a nice day!

  6. 10cI love how, in this day and age, anyone with a blog can post something and have the whole world believe it. By the way, guys, breathing is totally bad for you. I’m posting it on the internet, so it must be true.

  7. I all the time used to read paragraph in news papers but now as I am a user of
    web therefore from now I am using net for posts, thanks to web.

  8. one is getting more from this site, and your views are nice in favor of new viewers.

  9. very few websites that come about to be detailed below, from our point of view are undoubtedly very well really worth checking out

  10. view dit :

    This very blog is without a doubt entertaining additionally factual. I have discovered helluva helpful stuff out of it. I ad love to come back again and again. Thanks!

  11. Really appreciate you sharing this blog.Thanks Again.

  12. Nonetheless, I am definitely pleased I came across

  13. It’s great to come across a blog site every once in a while that isn’t the same out-of-date, rehashed information. Excellent read.

  14. Emma King dit :

    First of all I would like to say awesome blog! I had a quick question that I’d like to ask if you do not mind. I was curious to know how you center yourself and clear your head prior to writing. I’ve had a difficult time clearing my thoughts in getting my thoughts out there. I do enjoy writing but it just seems like the first 10 to 15 minutes are generally wasted just trying to figure out how to begin. Any recommendations or hints? Thanks!

  15. Great blog you have here but I was curious about if you knew of any community forums that cover the same topics talked about in this article?

  16. photography dit :

    Really enjoyed this update, can I set it up so I receive an email sent to me when you write a fresh post?

Leave A Reply