De la réparation de la perte d’une chance

FlickR - Macro-bébé - EtolaneNe constituant pas un troisième degré de juridiction, la Cour de cassation ne rentre pas dans le détail des faits. Sa mission est de veiller à la bonne application du droit par les juges du fond. Bien connu de tous les juristes, ce principe processuel de base gagne cependant à être rappelé de temps en temps. Tel a semblé être le cas à l’occasion d’une espèce dans laquelle à la suite de la naissance de leur enfant souffrant d’un polyhandicap sévère lié à des atteintes neurologiques, ses parents ont recherché la responsabilité du médecin généraliste et de l’obstétricien ayant suivi la grossesse de la mère, ainsi que celle de la clinique employant la sage-femme salariée qui avait réalisé l’accouchement.

« Attendu que la cour d’appel (Angers, 17 septembre 2008), par une appréciation souveraine des rapports d’expertise, retenant tout d’abord que tous les comportements qui ont retardé le diagnostic de souffrance foetale ont contribué directement au préjudice subi par les consorts B. et G. du fait du handicap de Vincent en ce qu’ils ont fait obstacle à la mise en place de mesures adaptées pour empêcher ou limiter les conséquences de l’hypoxie à l’origine des déficits et qu’il en est de même des fautes commises lors de l’accouchement qui ont contribué à prolonger la souffrance foetale ou à différer les manoeuvres utiles de réanimation, a à juste titre déclaré M. F., M. M. et le CMCM, dont les fautes avaient, au moins pour partie, été à l’origine du dommage, responsables in solidum de la perte de chance subie par Vincent B. de voir limiter son infirmité cérébrale, peu importe que l’origine première du handicap soit affectée d’un degré d’incertitude ; qu’elle a ensuite évalué souverainement tant le quantum de la chance perdue que la part de responsabilité revenant à chacun ; qu’elle a ainsi justifié sa décision; »

(Cass. Civ. 1ère, 28 janvier 2010, n°08-20.755)

Le débat se situe principalement sur le terrain de la preuve du lien de causalité entre les fautes commises, tant au cours de la grossesse que pendant l’accouchement, et l’état de l’enfant. Les médecins ainsi que la clinique font valoir que les fautes qui leur sont reprochées ne sont pas directement à l’origine des handicaps dont il est demandé réparation. En effet, il était établi dans cette affaire que la mère souffrait, avant d’être enceinte, d’une affection qui était responsable, dans une certaine mesure, des déficits de l’enfant et qui ne pouvait être décelée au moment de la grossesse. Le pourvoi formé par la clinique invoque en outre une dénaturation du rapport d’expertise.

La Cour de cassation rejette les pourvois, dès lors qu’elle considère que la cour d’appel, par une appréciation souveraine des rapports d’expertise, retenant que les différentes fautes ont contribué directement et, au moins pour partie, au préjudice subi, a, à juste titre, déclaré les médecins et la clinique responsables in solidum de la perte de chance subie par l’enfant de voir limiter son infirmité cérébrale, peu important que l’origine première du handicap soit affectée d’un degré d’incertitude.

La Cour rejette donc le grief de dénaturation. Si ce dernier est parfois retenu à l’encontre d’un rapport d’expertise, tel n’est donc pas le cas ici où il est implicitement admis que les juges du fond ont librement apprécié les conclusions de l’expert, sans en déformer le contenu.

Elle refuse par ailleurs de les censurer en ce qu’ils ont relevé l’existence d’un rapport de causalité entre les différentes fautes et le dommage. Si les faits sont souverainement constatés et appréciés par les juges du fond, la Cour de cassation n’en exerce pas moins son contrôle au plan de leur qualification juridique. En l’espèce, le raisonnement suivi par la cour d’appel est approuvé sur ce point.

Dans ces conditions, la condamnation in solidum des différents intervenants, en ce qu’ils ont tous contribué à la survenue du dommage, est justifiée. Toutefois, il faut tenir compte du fait qu’il existe une incertitude scientifique sur l’origine première du handicap. Pour cette raison, la réparation du préjudice se fait ici par référence à la notion de perte d’une chance. En effet, s’il n’est pas possible, compte tenu de l’affection dont souffrait la mère, de supposer que sans les fautes médicales, l’enfant ne serait pas né handicapé, il faut cependant considérer que la chance de limiter ce handicap valait quelque chose, ce dont l’enfant a été privé. En l’espèce, si l’incertitude sur l’origine première du handicap ne neutralise donc pas l’établissement du lien de causalité, elle a néanmoins une incidence sur la détermination et le quantum du dommage réparable.

This Post Has 2 226 Comments

  1. Have you ever considered writing an e-book or guest
    authoring on other blogs? I have a blog based upon on the same ideas you discuss
    and would love to have you share some stories/information. I know my audience would enjoy your work.
    If you are even remotely interested, feel free to shoot me an email.

  2. you may have an incredible weblog right here! would you like to make some invite posts on my blog?

  3. I like to party, not look articles up online. You made it happen.

  4. child porn dit :

    Very neat post.Much thanks again. Want more.

  5. Posted on Results of this personnaly reminiscent ich-gcp depresed assuming menstrate that the metcontrol metformin feeding sweep and unclouded metformin protuberans are detoxed in cave of both the glargine and the pectin of lamellar carboxyl planar that metcontrol and metformin pharmacies are indeed lexapro for fibromyalgia results and advantageously interchangeable.

  6. ps4 games dit :

    ps4 games

    […]always a large fan of linking to bloggers that I appreciate but do not get a great deal of link enjoy from[…]

  7. Bruck an der Gro | Simakis & Kisil, LLP I was recommended this website by my cousin. I’m not sure whether this post is written by him as no one else know such detailed about my problem. You’re amazing! Thanks! your article about Bruck an der Gro | Simakis & Kisil, LLP Best Regards Agata Craig

  8. Really enjoyed this article.Really looking forward to read more. Fantastic.

  9. Thanks for finally writing about >De la réparation de la perte
    d’une chance | Hospidroit <Liked it!

  10. Houston dit :

    Thanks a lot for the blog article.Much thanks again. Awesome.

  11. great…I just could not go away your website prior to suggesting that I extremely enjoyed the standard info a person provide in your guests? Is gonna be back incessantly to check up on new posts…

  12. This piece was a lifejacket that saved me from drowning.

  13. Adela dit :

    Hi there mates, fastidious piece of writing and nice arguments commented at
    this place, I am genuinely enjoying by these.

  14. sigh –I think in an age of extreme « profitalism » and self-gratification that it is impossible… but I hope there are still some real people as these people were real, somewhere.

  15. Hi there, had alert to your blog through Google,
    and found that it’s truly interesting. I’ll be thankful if you continue this in future.

  16. Im grateful for the blog.Thanks Again. Really Cool.

  17. sell domain dit :

    Very nice post. I just stumbled upon your blog and wished to say that I ave truly enjoyed browsing your blog posts. In any case I will be subscribing to your rss feed and I hope you write again soon!

  18. Teresa dit :

    Have you ever considered about adding a little bit more than just your articles?
    I mean, what you say is valuable and all. However think
    of if you added some great pictures or videos to give your posts more,
    « pop »! Your content is excellent but with pics and clips, this blog could undeniably be one
    of the most beneficial in its field. Awesome blog!

  19. kona coffee dit :

    kona coffee

    […]one of our guests a short while ago suggested the following website[…]

  20. pisze:cos mi sie tu Twoj post rozjechal 😉 zdjecie ust w bok poszlo mocnoooo;)z tymni blondynkami to czaseeem nie mozna sie nie zgodzic;) ale tylko czasem 😛

  21. Great, thanks for sharing this blog post.Much thanks again. Great.

  22. O spot até que me aguçou o apetite, sou-te sincero. Shyamalan é um dos meus realizadores favoritos, é claro que também fiquei receoso quando soube que adaptaria esta (magnífica) animação. O risco é enorme e estamos muito curiosos para ver o que vai acontecer. Estou esperançoso, sinceramente.Cumps.Roberto Simões

  23. Love british women. Msybe its the voice but when they talk I can’t help by lose myself. If only they did a British version only of Tinder!

  24. although websites we backlink to below are considerably not associated to ours, we feel they’re basically worth a go via, so have a look

  25. That’s a creative answer to a difficult question

Leave A Reply