L’anonymat à l’hôpital

A l’heure où le Parlement examine les lois bioéthiques, force est de constater que le principe de l’anonymat dans le domaine de la santé demeure une question d’actualité toujours sujet à larges débats. De très ancienne tradition, le secret professionnel constitue un des piliers de l’exercice de la médecine contemporaine. Le code de déontologie médicale précise, dans son article 4, que le secret professionnel institué dans l’intérêt des patients s’impose à tout médecin et couvre tout ce qui est venu à la connaissance du médecin dans l’exercice de sa profession, c’est-à-dire non seulement ce qui lui a été confié, mais aussi ce qu’il a vu, entendu ou compris (article R.4127-4 du code de la santé publique). Le code de la santé publique précise que toute personne prise en charge par un professionnel, un établissement, un réseau de santé ou tout autre organisme participant à l prévention et aux soins a droit au respect de sa vie privée et du secret des informations la concernant (article L.1110-4 du code la santé publique). Le corollaire de ce principe est celui du droit à l’anonymat du patient.

La pratique montre cependant qu’il est parfois légitime de s’interroger sur les limites de ce principe, notamment lorsque l’intérêt du patient est en jeu.

UN PRINCIPE FONDAMENTAL DU DROIT DE LA SANTE PUBLIQUE

Chaque patient a la possibilité de demander que son hospitalisation revête un caactère privé en sollicitant la non-divulgation de sa présence à l’hôpital (Cf. Charte de la personne hospitalisée). La seule exception concerne les mineurs soumis à l’autorité parentale. Le médecin peut cependant se dispenser d’obtenir le consentement du ou des titutlaires de l’autorité parentale sur les décisions médicales à prendre lorsque le traitement ou l’intervention s’impose pou sauvegarder la santé d’une personne mineure, dans le cas où cette dernière s’oppose expressément à la consultation du ou des titulaires de l’autorité parentale afin de garder le secret sur son état de santé. En outre, lorsqu’une personne mineure, dont les liens de famille sont rompus, bénéficie à titre personnel du remboursement des prestations en nature de l’assurance maladie et maternité et de la couverture maladie universelle, son seul consentement est requis.

La confidentialité n’est néanmoins pas l’anonymat. En effet, l’anonymat concerne une personne dont on ne connaît pas l’identité et est juridiquement identifiée à l’hôpital dans six situations :

  • le don et l’utilisation des éléments et produits du corps humain ;
  • l’accouchement sous X ;
  • l’hospitalisation des toxicomanes en cas d’admission volontaire ;
  • le contrôle des établissements de santé ;
  • la surveillance épidémiologique ;
  • les CDAG et les CIDDIST.

Le don et l’utilisation des éléments et produits du corps humain

Conformément aux lois « bioéthique », les principes juridiques qui encadrent le don et l’utilisation des éléments et produits du corps humain sont la gratuité du don et l’anonymat entre le donneur et le receveur. Ce cloisonnement a été conçu à la fois pour préserver les familles en deuil mais égalemen pour aider les personnes greffées à prendre de la distance par rapport à leur greffon.

Dans le cadre d’un don d’organes, le donneur ne peut ainsi connaître l’identité du receveur, ni le receveur celle du donneur ((Article L.1211-5 du code de la santé publique.)). Aucune information permettant d’identifier à la fois celui qui a fait don d’un organe et celui qui l’a reçu ne peut être divulguée.

Le bénéfice d’un don de gamètes ne peut également en aucune manière être subordonné à la désignation par le couple receveur d’une personne ayant volontairement accepté de procéder à un tel don en faveur d’un couple tiers anonyme ((Article L.1244-7 du code de la santé publique.)). Dans ce cadre, la disposition des locaux ainsi que les modalités d’accueil des donneurs et des couples receveurs doivent être organisées de manière à assurer l’anonymat du don et la confidentialité des activités ((Article R.1244-1 du code de la santé publique.)).

De la même manière, la transfusion sanguine doit s’effectuer dans l’intérêt du receveur et relever des principes éthiques du bénévolat et de l’anonymat du don, et de l’absence de profit ((Article L.1221-1 du code de la santé publique.)). Aucune information permettant d’identifier à la fois celui qui a fait don de son sang et celui qui l’a reçu ne peut être divulguée ((Article L.1221-7 du code de la santé publique.)). Ce principe a été rappelé tant par les juridictions civiles ((CA Agen, 10 avril 2002, n°00/01075.)) que les juges du Palais Royal ((CE, Avis, 5/7 SSR, 27 octobre 2000, n°222672, publié au Recueil Lebon.)). La divulgation d’informations permettant d’identifier à la fois le donneur et le receveur de sang est à cet égard punie d’un an d’emprisonnement et de 7.500 euros d’amende.

Sur cette base, le juge administratif considère que le principe d’anonymat du don de sang fait obstacle à ce que les enquêtes transfusionnelles ascendantes puissent être discutées de manière contradictoire pour ce qui concerne l’identité des donneurs et leur statut sérologique et qu’il appartient au seul Etablissement français du sang, auquel le monopole du service public transfusionnel a été confié, de procéder à de telles enquêtes ((CAA Paris, 3ème chambre, 30 juin 2003, n°03PA00364, inédit ; CAA Lyon, 6ème chambre, 10 juillet 2008, n°06LY02603, inédit.)). Le juge estime qu’il y a lieu dès lors de modifier les termes de la mission confiée à un expert d’identifier les donneurs des produits sanguins qui ont été transfusés à une patiente aux fins de pratiquer sur les intéressés des tests de dépistage du virus de l’hépatite C ((CAA Douai, 2ème chambre, 7 mars 2006, n°05DA00061, inédit.)).

L’accouchement sous X

L’accouchement sous X désigne la possibilité pour une mère de ne pas dévoiler son identité lors de l’accouchement. Conformément aux dispositions de l’article 326 du Code civil, la mère peut en effet demander, lors de l’accouchement, que le secret de son admission et de son identité soit préservé. Le Code de l’action sociale et des familles précise, en son article L.222-6, que toute femme qui demande la préservation du secret est informée des conséquences juridiques de cette demande et de l’importance pour toute personne de connaître ses origines et son histoire. Elle est donc invitée à laisser, si elle l’accepte, des renseignements sur sa santé et celle de son père, les origines de l’enfant et les circonstances de la naissance ainsi que, sous pli fermé, son identité. Elle est informée de la possibilité qu’elle a de lever à tout moment le secret de son identité et, qu’à défaut, son identité ne pourra être communiquée qu’à titre dérogatoire. Elle est également informée qu’elle peut à tout moment donner son identité sous pli fermé ou compléter les renseignements qu’elle a donnés au moment de la naissance. Les prénoms donnés à l’enfant et, le cas échéant, mention du fait qu’ils l’ont été par la mère, ainsi que le sexe de l’enfant et la date, le lieu et l’heure de sa naissance sont mentionnés à l’extérieur de ce pli. Ces formalités sont accomplies sous la responsabilité du directeur de l’établissement de santé. Aucune pièce d’identité n’est exigée et il n’est procédé à aucune enquête.

Les frais d’hébergement et d’accouchement des femmes qui ont demandé, lors de leur admission, à ce que le secret de leur identité soit préservé, sont pris en charge par le service de l’aide sociale à l’enfance du département siège de l’établissement. Les frais d’hébergement et d’accouchement des femmes qui, sans demander le secret de leur identité, confient leur enfant en vue d’adoption sont également pris en charge par le service de l’aide sociale à l’enfance du département.

La loi prévoit toutefois, sous de strictes conditions, la possibilité de lever le secret, qui par définition ne concerne plus l’hôpital. Le Conseil national pour l’accès aux origines personnelles (CNAOP) est en effet en mesure de communiquer aux personnes concernées l’identité de la mère de naissance :

  1. s’il dispose déjà d’une déclaration expresse de levée du secret de son identité ;
  2. s’il n’y a pas eu de manifestation expresse de sa volonté de préserver le secret de son identité ;
  3. si l’un de ses membres ou une personne mandatée par lui a pu recuiellir son consentement exprès dans le respect de sa vie privée ;
  4. si la mère est décédée, sous réserve qu’elle n’ait pas exprimé de volonté contraire à l’occasion d’une demande d’accès à la connaissance des origines de l’enfant.

La Cour européenne des droits de l’homme a estimé, dans l’affaire Odièvre c/ France que la possibilité pour un individu né sous X d’accéder à des données non identifiantes sur sa mère biologique, d’une part et, d’autre part, le renforcement des possibiltiés de levée de l’anonymat de la mère par le CNAOP, assurait une conciliation des intérêts en présence conforme à l’article 8 de la convention relatif à la protection de la vie privée ((CEDH, 13 février 2003, affaire n°42326/98.)).

L’hospitalisation des toxicomanes en cas d’admission volontaire

Les toxicomanes qui se présentent spontanément dans un dispensaire ou dans un établissement de santé, afin d’y être traités, peuvent, s’ils le demandent expressément, bénéficier de l’anonymat au moment de leur admission ((Articles L.3414-1 et R.1112-38 du code de la santé publique.)). Cet anonymat ne peut être levé que pour des causes autres que la préression de l’usage illicite de stupéfiants.

Le contrôle des établissements de santé

Le contrôle des établissements de santé constitue la quatrième situation dans laquelle le principe d’anonymat vient à s’appliquer. Trois exemples peuvent être donnés.

Les établissements de santé transmettent aux Agences régionales de santé (ARS), à l’Etat ou à la personne publique qu’il désigne et aux organismes d’assurance maladie les informations relatives à leurs moyens de fonctionnement, à leur activité, à leurs données sanitaires, démographiques et sociales qui sont nécessaires à l’élaboration et à la révision du projet régional de santé, à la détermination de leurs ressources, à l’évaluation de la qualité des soins, à la veille et la vigilance sanitaires, ainsi qu’au contrôle de leur activité de soins et de leur facturation. La loi précise que les destinataires de ces informations doivent mettre en oeuvre, sous le contrôle de l’Etat au plan national et des agences au plan régional, un système commun d’informations respectant l’anonymat des patients ((Article L.6113-8 du code de la santé publique.)).

De la même façon, les ARS ont accès aux données nécessaires à l’exercice de leurs missions contenues dans les sytèmes d’information des établissements de santé et des établissements et services médico-sociaux ainsi que des organismes d’assurance maladie et de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie prix viagra. Cet accès est assuré dans des conditions garantissant l’anonymat des personnes bénéficiant de prestations de soins ou de prises en charge et d’accompagnements médico-sociaux ((Article L.1435-6 du code de la santé publique.)).

Dernier exemple : le coordonnateur régional d’hémovigilance peut se faire communiquer par le ou par les correspondants d’hémovigilance compétents toute information que les établissements de transfusion sanguine ou de santé recueillent et détiennent. C’est dans le respect de l’anonymat des donneurs et des receveurs que le coordonnateur doit transmettre les résultats des investigations au directeur général de l’ARS et à l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé ((Article R.1221-33 du code de la santé publique.)).

La surveillance épidémiologique

Les médecins et les responsables des services et laboratoires de biologie médicale publics et privés doivent obligatoirement transmettre à l’autorité sanitaire les données individuelles relatives aux maladies qui nécessitent une intervention urgente locale, nationale ou internationale à celles dont la surveillance est nécessaire à la conduite et à l’évaluation de la politique de santé publique ((Articles L.3113-1 et R.3113-2 du code de la santé publique.)). Afin de garantir l’anonymat, la notification des données individuelles s’appuie sur la transmission d’une fiche qui comporte notamment un numéro établi par codage informatique irréversible à partir des trois premières lettres des nom, prénom, date de naissance et sexe de la personne ((En juin 2000, le Conseil d’Etat a annulé le décret n°99-362 du 6 mai 1999 fixant les modalités de transmission à l’autorité sanitaire de données individuelles concernant les maladies visées à l’article L.11 du code de la santé publique et modifiant le code de la santé publique en ce qu’il prévoyait de renvoyer purement et simplement à un arrêté ministériel le soin de déterminer les règles relatives à l’application du principe d’anonymat (CE, Ass., 30 juin 2000, Ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen, n°210412, publié au Recueil Lebon).)).

Lorsque le diagnostic de la maladie repose sur une anomalie biologique, ce codage informatique est assuré par le responsable du service de biologie ou du laboratoire. Dans les autres cas, l’établissement du numéro d’anonymat est assuré par le déclarant ou par le médecin désigné par le directeur général de l’ARS.

Les CDAG et les CIDDIST

Les Consultations de dépistage anonyme et gratuit du VIH (CDAG) ont été créées en 1998 et leurs missions ont été étendues en 1999 au dépistage des hépatites virales B et C. Quant aux Centres d’information, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles (CIDDIST), ils se sont substitués en 2004 aux dispensaires antivénériens.

Les CDAG et les CIDDIST sont gratuits et anonymes lorsqu’ils sont gérés par des établissements ou organismes habilités ou par un organisme conventionné relevant d’une collectivité territoriale ((Articles L.3121-2 et L.3121-2-1 du code de la santé publique.)). L’anonymat consiste pour la personne qui consulte à ne pas avoir à révéler son identité et, pour la structure et son personnel médical et paramédical, à ne pas l’exiger. Ce principe a été édicté par le législateur afin de faciliter la démarche de dépistage volontaire et de demande d’informations concernant le VIH et les infections sexuellement transmissibles (hépatites, syphilis, chlamydiae, gonococcies, herpès, etc.), et d’éviter la stigmatisation des personnes concernées. Le respect de l’anonymat fait partie des garanties que les CDAG et les CIDDIST doivent assurer pour être autorisés à fonctionner.

FlickR - Identité Numérique en Question - xtofUNE LEVEE DE L’ANONYMAT ENCADREE

L’anonymat du patient peut, sous des conditions restrictives, être levé :

  • d’une part, pour le don et l’utilisation des éléments et produits du corps humain ;
  • et d’autre part, pour les CDAG et les CIDDIST.

Le don et l’utilisation des éléments et produits du corps humain

L’anonymat peut être levé en cas de nécessité thérapeutique pour le don et l’utilisation des éléments et produits du corps humain. Dans ce cas, seul l’accès à certaines informations relatives au donneur est prévu.

Tel est par exemple le cas pour les dons de gamètes. Le médecin ne peut cependant avoir accès qu’aux seules informations médicales non identifiantes relatives au donneur à la condition que la nécessité thérapeutique concernant l’enfant issu d’une telle procréation l’exige ((Article L.1244-6 du code de la santé publique.)). Dans ce cadre, le dossier du donneur doit sous forme rendue anonyme, contenir différents éléments : antécédents médicaux personnels et familiaux nécessaires à la mise en oeuvre de l’assistance médicale à la procréation (AMP) avec tiers donneur, résultats des tests de dépistage sanitaire, … Ce dossier est conservé pour une durée minimale de 40 ans et quel que soit son support sous forme anonyme. L’archivage est effectué dans des conditions garantissant la confidentiaité. Le donneur doit, avant le recueil ou le prélèvement des gamètes, donner expressément son consentement à la conservation de ce dossier. Les informations touchant à l’identité des donneurs, à l’identification des enfants nés et aux liens biologiques existant entre eux sont conservées, quel que soit le support, de manière à garantir strictement leur confidentialité. Seuls les praticiens agréés ont accès à ces informations.

S’agissant des embryons, la loi précise de la même façon que le couple accueillant l’embryon et celui y ayant renoncé ne peuvent connaître leurs identités respectives ((Article L.2141-2 du code de la santé publique.)). Toutefois, en cas de nécessité thérapeutique, un médecin peut accéder aux informations médicales non identifiantes concernant le couple ayant renoncé à l’embryon : antécédents médicaux personnels et familiaux de chacun des membres du couple, données cliniques actuelles jugées nécessaires par les praticiens, résultats des tests de dépistages sanitaires obligatoires.

Sur la question de l’anonymat des donneurs de sperme et d’ovocytes, le Conseil d’Etat préconisait, dans une étude de mai 2009 sur la révision des lois bioéthiques d’éviter les risques de déstabilisation des situations familiales nées de l’AMP tout en tenant compte des demandes fondées sur la « souffrance des origines ». Les juges du Palais-Royal n’ont par ailleurs pas exclu que la Cour puisse appliquer sa jurisprudence Odièvre c/ France (Cf. supra) en cas de contestation du principe d’anonymat qui gouverne l’AMP en France, ce qui conduirait à une condamnation du principe actuel d’anonymat absolu. Ils proposaient dès lors de permettre à l’avenir à l’enfant né d’AMP avec tiers donneur d’avoir accès à sa majorité à des données non identifiantes sur le donneur (âge, caractéristiques physiques, profession, intention ayant présidé au don), et de lui permettre d’accéder à l’identité du donneur si celui-ci a donné son accord.

Concernant le don du sang, il ne peut être dérogé à ce principe d’anonymat qu’en cas de nécessité thérapeutique.

Les CDAG et les CIDDIST

Depuis la fin des années 1990, les modalités de prise en charge des personnes séropositives et, en particulier, les traitements anti-rétroviraux et les trithérapies permettent de retarder de manière significative, voire de faire régresser l’évolution de la maladie, surtout en cas de traitement précoce. Or, les données épidémiologiques ont montré l’existence de retards dans le dépistage comme dans la prise en charge. La levée de l’anonymat dans les CDAG et les CIDDIST est alors apparue comme un moyen d’améliorer l’accompagnement du consultant dans le parcours de soins.

Conformément aux recommandations du Conseil national du SIDA dans son rapport du 16 novembre 2006 et de la Haute Autorité de Santé, qui l’avaient appelée de leurs voeux, la loi n°2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HPST) du 21 juillet 2009 a donc introduit une dérogation au principe d’anonymat : en cas de nécessité thérapeutique et dans l’intérêt du patient, le médecin peut procéder à la levée de l’anonymat, sous réserve du consentement exprès, libre et éclairé de la personne intéressée ((Articles L.3121-2 et L.3121-2-1 du code de la santé publique.)). Un arrêté du 8 juillet 2010 (sur lequel la Commission nationale de l’informatique et des libertés s’était prononcée favorablement le 24 juin 2010) fixe les conditions de cette levée d’anonymat ((Arrêté du 8 juillet 2010 fixant les conditions de la levée de l’anonymat dans les consultations de dépistage anonyme et gratuit et dans les centres d’informations, de dépistage et de diagnostic des infections sexuellement transmissibles.)).

a) Les conditions de la levée de l’anonymat

La levée de l’anonymat impose à la fois une nécessité thérapeutique et l’intérêt du patient.

Il y a nécessité thérapeutique lorsque l’état de santé du consultant de la CDAG ou du CIDDIST requiert :

  • qu’il bénéficie d’une prise en charge médicale immédiate (administration ou prescription d’un traitement prophylactique ou curatif, bilan initial avant orientation vers un service spécialisé, vaccination) ;
  • qu’il puisse être orienté rapidement vers une prise en charge optimale tout en respectant sa volonté. Aussi, il convient de respecter le choix du consultant qui souhaite conserver l’anonymat. dans ce cas, la personne est prise en charge de manière anonyme pour tous les actes relevant des missions des CDAG et des CIDDIST. Si son état de santé l’exige, elle est orientée vers une consultation non soumise à l’anonymat pour une prise en charge complémentaire.

La levée de l’anonymat ne remet pas en cause la prise en charge gratuite des actes pratiqués par les CDAG et les CIDDIST dans le cadre de leurs missions. La levée de l’anonymat ne peut pas être fondée sur une raison administrative.

b) La procédure de levée de l’anonymat

La procédure de levée de l’anonymat doit respecter trois étapes successives :

  1. L’information du consultant sur le principe de l’anonymat et la possibilité de sa levée dans certaines conditions a pour finalité de l’éclairer sur le choix de conserver l’anonymat pour sa prise en charge sanitaire ou d’en permettre la levée dès que la nécessité thérapeutique et son intérêt sont établis. Au moment de l’accueil dans la CDAG et le CIDDIST, chaque consultant doit recevoir une notice d’information destinée à l’éclairer sur le principe de l’anonymat, sur les situations et les conditions dans lesquelles le médecin peut lui proposer de lever l’anonymat, des modalités de recueil de son consentement écrit pour la levé de l’anonymat des modalités de retrait de son consentement et des conséquences de son consentement écrit ou de son retraire sur la conservation des informations le concernant. Au cours de la consultation médicale initiale, le médecin de la CDAG ou du CIDDIST doit rappeler au consultant les termes de la notice d’information (dont l’arrêté du 8 juillet 2010 fixe le modèle) et s’assurer qu’elle a bien été comprise. Une affiche reprenant l’ensemble des informations contenues dans cette notice peut par ailleurs être apposée dans la CDAG et le CIDDIST ;
  2. le consultant, dûment informé par le médecin de la CDAG ou du CIDDIST, doit exprimer son choix de conserver l’anonymat ou d’en permettre la levée. C’est par écrit qu’il doit consentir à la levée de son anonymat et au traitement de ses données personnelles et identifiantes et ce consentement est conservé dans son dossier médical. Le consultant peut revenir sur son choix par tous moyens et à tout momentn qu’il ait décidé ou non de conserver l’anonymat. de même, si le consultant a exprimé initialement le souhait de conserver l’anonymat. De même, si le consultant a exprimé initialement le souhait de conserver l’anonymat, le médecin peut, au cours de la prise en charge, renouveler la proposition de lever l’anonymat s’il estime que la nécessité thérapeutique et l’intérêt du patient le requièrent. Dans la mesure où le consultant a porté à la connaissance du médecin qu’il est mineur ou majeur sous tutelle, le médecin doit s’efforcer, après lui avoir délivré une information adaptée, soit à son degré de maturité s’il est mineur, soit à ses facultés de discernement s’il s’agit d’un majeur sous tutelle, de rechercher son consentement à la levée et d’obtenir son consentement à la consultation des titulaires de l’autorité parentale et du tuteur ;
  3. la levée de l’anonymat peut intervenir : soit, lors de la consultation initiale, lorsque le patient présente des symptômes évoquant une infection à VIH ou une IST ; soit, au cours de consultations ultérieures, au vu des résultats des examens pratiqués.

Le médecin recueille alors au cours de la consultation aurpès du patient les données déclaratives sr son identité s’il y consent toujours.

c) La conservation et la destruction des informations personnelles et identifiantes

Les informations concernant chaque consultant sont couvertes par le secret médical et professionnel. Elles sont conservées dans des conditions garantissant le respect de la confientialité, que le consultant ait choisi de conserver l’anonymat ou de lever celui-ci. Le coordinateur médical de la CDAG et du CIDDIST établit la liste des professionnels de santé exerçant dans la structure qui sont habilités à accéder au dossier médical.

En cas de choix du consultant de conserver l’anonymat, les informations médicales relatives au consultant sont conservées dans un dossier médical auquel est attribué un numéro de code non identifiant (code d’anonymat). Ce numéro confidentiel, qui ne doit permettre en aucun cas d’identifier le consultant, est délivré au consultant lors de son accueil dans la CDAG et le CIDDIST. Le consultant est informé qu’il doit présenter ce numéro à chaque consultation ou recours à la CDAG et au CIDDIST pour permettre son suivi médical.

En cas de choix du consultant de lever l’anonymat, les informations médicales relatives au consultant sont, lorsque la levée de l’anonymat est intervenue, conservées dans son dossier médical, comprenant notamment l’indication de son identité. Ce dossier de suivi médical est conservé conformément aux règles de conservation applicables dans la CDGA ou le CIDDIST notamment dans le respect des dispositions de la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés ((Dans son avis du 24 juin 2010, la CNIL avait estimé que le numéro de sécurité sociale n’avait pas à être recueilli en l’absence de facturation des prestations à l’assurance maladie.)).

Les informations identifiantes sont supprimées du dossier du consultant dès lors que ce dernier est orienté dans le système de soins pour une prise en charge médicale et dès lors qu’un résultat négatif est rendu au consultant, qui présentait des signes cliniques évocateurs d’une infection à VIH ou une IST, car ce résultat vient infirmer la nécessité thérapeutique de maintenir la levée de l’anonymat pour ce consultant.

En cas de retrait du consentement du consultant à lever l’anonymat, ces informations doivent être rendues anonymes, en occultant l’identité de la personne et toutes les informations identifiantes sur toutes les pièces constitutives de son dossier médical. Son dossier est conservé sous le numéro d’anonymat initialement attribué au consultant s’il a été conservé ou sous un nouveau numéro.

*

*              *

L’anonymat demeure en définitive un droit fondamental du patient dans les situations particulières prévues par la loi (notamment pour les dons de sang ou d’organes, l’accouchement sous X, la prise en charge des toxicomanes ou encore la prévention des IST). L’intérêt du patient et la nécessité thérapeutique en constituent aujourd’hui les seules limites. Le projet de loi soumis à l’examen du Parlement ne semble pas aujourd’hui déroger à ce principe.

Dominique PELJAK, Directeur d’hôpital, Docteur en droit médical et droit de la santé

This Post Has 10 971 Comments

  1. Arnoldo dit :

    It’s fantastic that you are getting ideas from this
    article as well as from our discussion made at this time.

  2. Everyone loves what you guys tend to be up too. Such clever work
    and coverage! Keep up the terrific works guys I’ve you guys to
    blogroll.

  3. Discounts dit :

    Hey there! I know this is somewhat off-topic however I needed
    to ask. Does building a well-established blog such as yours take a massive amount work?
    I am brand new to operating a blog but I do write in my diary on a
    daily basis. I’d like to start a blog so I will be able to share
    my experience and thoughts online. Please let me know if you
    have any kind of suggestions or tips for brand new aspiring blog owners.
    Thankyou!

  4. Pretty! This has been a really wonderful post. Many thanks for providing this info.

  5. I need to to thank you for this good read!! I definitely enjoyed every little bit of it.
    I’ve got you book marked to check out new things you post…

  6. and do. Put in some big shiny button and call him THE MOUNTAIN in a flat tpyo world. Put in some shadow and you are really cool. Try some reflections and your are a god.cheers 3dandre

  7. Thanks for the marvelous posting! I definitely enjoyed reading it,
    you happen to be a great author.I will ensure that
    I bookmark your blog and may come back sometime soon. I want to encourage that you
    continue your great work, have a nice holiday weekend!

  8. we like to honor several other world-wide-web internet sites on the internet, even if they arent linked to us, by linking to them. Below are some webpages worth checking out

  9. Johnathan dit :

    Initially and foremost for the brand advertising themselves on YouTube is the promotional video.

  10. Im grateful for the blog post.Thanks Again. Great.

  11. Ahaa, its pleasant discussion regarding this paragraph at this place at this weblog, I have read
    all that, so at this time me also commenting here.

  12. I think the admin of this site is actually working hard in favor of his website, since
    here every information is quality based material.

  13. Reparamos toda clase de electrodomésticos; además, disponemos de servicio de manitas a domicilio y reformas low cost. En el tramo que conecta los circuitos cerrados al dispositivo de alimentación se instalará una válvula automática de alivio que tendrá un diámetro mínimo DN 20 y estará tarada a una presión igual a la máxima de servicio en el punto de conexión más 0,2 a 0,3 bar, siempre menor que la presión de prueba. Un representante del Instituto Nacional del Consumo del Ministerio de Sanidad, Servicios Sociales e Igualdad. El presente real decreto entrará en vigor el día siguiente al de su publicación en el «Boletín Oficial del Estado». Llámenos, al igual que han hecho sus vecinos, y le solucionaremos su avería con la mayor profesionalidad y al mejor precio. Disponemos de la mayor red de técnicos de reparación de Frigoríficos en Murcia.

  14. Toruń dit :

    Its like you read my mind! You appear to know so much about this, like you wrote the book in it or something.

    I think that you could do with a few pics to drive the
    message home a bit, but other than that, this is fantastic
    blog. A fantastic read. I will definitely be back.

  15. This information/hub will teach you the information and methods
    which you could and may use to get to excessive levels on the map Underground for survival mode on Call Of Obligation Modern Warfare 3.

  16. Peachtree Center in downmtown is onne of those places, and is a besst bet stop
    for a car outside the airport. Often, I thought I reserved a certain vehicle, only
    to be given a wholly different ride. Before booking such cabs it is necessary to make sure that the level of comfort provided by
    such companies are also three to four times of the level of comfort.

  17. for details dit :

    There is perceptibly a bunch to realize about this. I assume you made various good points in features also.

  18. m88a dit :

    Thought of solely as a two-star recruit, Michigan State took
    a chance on Dennard, who missed nearly half of his freshman season on account of an harm.

    As a sophomore, Dennard started to point
    out the abilities his recruiters had seen in him.

  19. you’re really a good webmaster. The web
    site loading speed is incredible. It seems that you’re doing any unique
    trick. Furthermore, The contents are masterwork.
    you’ve done a great task on this topic!

  20. Appreciating the dedication you put into your site
    and in depth information you offer. It’s great
    to come across a blog every once in a while that isn’t the
    same out of date rehashed material. Fantastic read!
    I’ve saved your site and I’m adding your RSS feeds to
    my Google account.

  21. Thank you for the good writeup. It if truth be told used to be
    a leisure account it. Glance complex to far introduced agreeable from
    you! However, how could we keep up a correspondence?

  22. This site was… how do I say it? Relevant!! Finally I have found something which
    helped me. Cheers!

  23. In fact, a systematic graphical representation is done by professional designers who have creative bent

  24. Optimizing title tags means including keywords in it to improve ranking for that particular keyword.
    In response to the amazing accomplishments at such as an
    early, she became one of the first colored women to grace the
    front cover of a magazine and feature in the Glamour, Cosmopolitan.

    It includes all the major news sources giving you both national and regional news coverage.

  25. I will not speak about your competence, the write-up simply disgusting

  26. Hello There. I found your blog using msn. This is a really well written article.
    I will be sure to bookmark it and come back to read more of your useful info.
    Thanks for the post. I will certainly return.

  27. Major thanks for the article. Much obliged.

  28. Servicio técnico de electrodomésticos de gama blanca (climatización, Frigoríficos, Microondas, Lavadoras – Secadoras, etc) realizando trabajos de gran calidad e innovando, buscando y estudiando nuevas tecnologías que puedan aportar una mayor eficacia y rentabilidad a nuestros clientes.

  29. qqtube review dit :

    me out a lot. I hope to give something again and aid others like you helped me.

  30. Appreciate the persistence you put into your blog and the in depth written content you present.

  31. Don’t forget to look over the individual passing
    off the fake license. Clinical studies appear
    to prove that it is many times more efficient than taking external antioxidants for this purpose.
    They were very specific to indicate that I was NOT an employee.

  32. amor tantra dit :

    There is perceptibly a bundle to identify about this. I feel you made various good points in features also.

  33. I love your blog.. very nice colors & theme. Did you
    make this website yourself or did you hire someone to do it
    for you? Plz reply as I’m looking to create my own blog and
    would like to know where u got this from. thanks a lot

  34. It’s an awesome article designed for all the
    web visitors; they will take benefit from it I am
    sure.

  35. This piece of writing will assist the internet visitors for setting up new
    webpage or even a weblog from start to end.

  36. There is clearly a bunch to identify about this.
    I consider you made some nice points in features also.

  37. Wow, this piece of writing is fastidious, my sister is analyzing these
    things, thus I am going to convey her.

  38. What’s Happening i’m new to this, I stumbled upon this I have
    found It absolutely helpful and it has aided me out loads.
    I hope to give a contribution & aid different customers like its helped me.

    Great job.

  39. cassina dit :

    You completed a number of good points there. I did a search on the subject matter and found the majority of people will go along with with your blog.

  40. Google dit :

    Sites of interest we have a link to.

  41. This web site definitely has all the information I needed about this subject
    and didn’t know who to ask.

  42. That is a very good tip especially to those new to the blogosphere. Short but very accurate info Appreciate your sharing this one. A must read article!

  43. Wow, superb blog format! How long have you ever been blogging for?
    you make blogging glance easy. The overall glance of your site is great, let alone the
    content!

  44. For the reason that the admin of this website is working, no
    doubt very shortly it will be well-known, due to its feature contents.

  45. Link exchange is nothing else except it is simply placing the other person’s blog link on your page at proper place and other
    person will also do same in support of you.

  46. Show dit :

    Attractions: A small-sized waterfall with several cascades.
    This progress in design concept is changing how we treat our
    living spaces. We could not help notice the lush green abundant forests around us that were simply awesome.

  47. m88 dit :

    School admission programs choose poorly educated athletes who stay in faculty for 1-2 years, instead of highly qualified students
    who may help us overcome our global competitiveness gaps in science, enterprise, and training.
    Organized youth sports packages displace more broadly based recreational sports applications.
    Grownup-led commercialization exacerbates the aggressive tendencies of young athletes to threat injuries by raising the financial stakes of success.

  48. Thanks for sharing, this is a fantastic article post.Really looking forward to read more. Really Cool.

  49. This paragraph provides clear idea designed for the new viewers of blogging, that truly how to do
    blogging.

  50. I am sure this paragraph has touched all the internet people, its really really pleasant piece
    of writing on building up new weblog.

  51. Google dit :

    Please go to the web sites we comply with, like this one, as it represents our picks from the web.

  52. make money dit :

    A motivating discussion is definitely worth comment. I believe that you ought
    to publish more about this issue, it might not be a taboo subject but typically people do not discuss these subjects.
    To the next! Kind regards!!

  53. This is my first time pay a quick visit at here and i am truly impressed to read all
    at single place.

  54. Ernesto dit :

    Your style is really unique in comparison to
    other folks I’ve read stuff from. Thank you for posting when you’ve got the
    opportunity, Guess I will just bookmark this blog.

  55. Und das haben wir letzten Monat erreicht, als wir
    1.000 Accounts getestet haben und kein einziger davon gesperrt wurde.

  56. Activities: Oceanside is quite happy with its 3.5 miles of clear,,
    bright sandy beaches that are delicate permitting one to like a variety of fun activities that are super.

  57. Hello it’s me, I am also visiting this web page on a regular basis,
    this site is genuinely nice and the visitors are
    truly sharing fastidious thoughts.

  58. I will right away grab your rss feed as I can’t in finding your email subscription link or newsletter service.
    Do you have any? Please permit me understand
    so that I may just subscribe. Thanks.

  59. free tech dit :

    that may be the finish of this article. Here youll obtain some web-sites that we believe youll value, just click the hyperlinks over

  60. phenq review dit :

    Thanks designed for sharing such a fastidious idea,
    article is fastidious, thats why i have read it
    fully

  61. veganismo dit :

    Wow, fantastic blog layout! How long have you been blogging for?
    you made blogging look easy. The overall look of your website is wonderful, let alone the content!

  62. I’m truly enjoying the design and layout of your site. It’s a
    very easy on the eyes which makes it much more enjoyable for me to come here
    and visit more often. Did you hire out a designer to create your theme?
    Outstanding work!

  63. It’s truly very complicated in this busy life to
    listen news on Television, so I just use world wide web for that purpose,
    and get the most recent news.

  64. Hi to every one, the contents existing at this
    web page are really awesome for people experience, well, keep up
    the nice work fellows.

  65. how dit :

    It as difficult to find knowledgeable people on this subject, however, you sound like you know what you are talking about! Thanks

Leave A Reply