Droit et pratique de la téléradiologie

La télémédecine, en général, et la téléradiologie, en particulier, illustrent à l’évidence le retard du droit sur la pratique, le premier se bornant à entériner la seconde.

Force est, en effet, de constater que non seulement le législateur a récemment réglementé la télémédecine a minima mais encore que la téléradiologie, qui n’est qu’une déclinaison de la télémédecine, n’est absolument pas appréhendée par les textes juridiques.

Le premier socle légal de la télémédecine, et par voie de conséquence de la téléradiologie, a été établi par les dispositions de l’article 32 et 33 de la loi n°2004-810 du 13 août 2004 relative à l’Assurance maladie.

L’article 32 disposait à l’époque que « la télémédecine permet, entre autres, d’effectuer des actes médicaux dans le strict respect des règles de déontologie mais à distance, sous le contrôle et la responsabilité d’un médecin en contact avec le patient par des moyens de communication appropriés à la réalisation de l’acte médical. »

L’article 33, lui, prescrivait que « les schémas régionaux d’organisation sanitaire intègrent la télémédecine. Chaque schéma définit les modes opérationnels pour répondre aux exigences de la santé publique et de l’accès aux soins. »

Ces deux dispositions ont, depuis lors, été abrogées par l’article 78 de la loi n°2009-879 du 21 juillet 2009 dite HPST ou encore loi Bachelot, laquelle leur a substitué un seul et unique article de valeur législative : l’article L.6316-1 du code de la santé publique.

La télémédecine : un encadrement légal et réglementaire fixé au minimum

La définition légale de la télémédecine, actuellement en vigueur, est donc la suivante :

« La télémédecine est une forme de pratique médicale à distance utilisant les technologies de l’information et de la communication. Elle met en rapport, entre eux ou avec un patient, un ou plusieurs professionnels de santé, parmi lesquels figure nécessairement un professionnel médical et, le cas échéant, d’autres professionnels apportant leurs soins au patient.

Elle permet d’établir un diagnostic, d’assurer, pour un patient à risque, un suivi à visée préventive ou un suivi post-thérapeutique, de requérir un avis spécialisé, de préparer une décision thérapeutique, de prescrire des produits, de prescrire ou de réaliser des prestations ou des actes, ou d’effectuer une surveillance de l’état des patients.

La définition des actes de télémédecine ainsi que leurs conditions de mise en œuvre et de prise en charge financière sont fixées par décret, en tenant compte des déficiences de l’offre de soins dues à l’insularité et l’enclavement géographique. »

C’est donc la géographie défavorable à l’offre de soins sur un territoire donné qui justifie le recours à la pratique de la télémédecine.

Codifié aux articles R.6316-1 à R.6316-11 du CSP, le décret n°2010-1229 du 19 octobre 2010 a complété les dispositions légales susmentionnées.

Ce décret dresse a minima la liste des actes de télémédecine, expose les conditions techniques et financières de leur mise en œuvre et il établit l’organisation de l’activité de télémédecine.

Il est, en revanche, parfaitement muet sur des questions pratiques et cruciales telles que des éventuelles procédures visant à agréer ou qualifier les dispositifs techniques concourant aux actes de télémédecine (liaison informatique, nombreux serveurs aux fonctionnalités diverses, caméras, écrans, etc.).

La responsabilité des prestataires techniques n’est pas davantage envisagée, de sorte qu’il importe de pallier cette lacune par la voie contractuelle.

La télémédecine : une mise en œuvre limitée au plan légal

Dans sa mise en œuvre, le code de la santé publique (CSP) prévoit que la télémédecine est utilisée pour le diagnostic et le traitement des patients dans le cadre de plusieurs activités, telles que la neurochirurgie (article R.6123-101 du CSP), les activités interventionnelles par voie endovasculaire en neuroradiologie (article R.6123-108 du CSP) et le traitement des grands brûlés (article R.6123-101 du CSP).

Les conditions techniques de fonctionnement de l’activité de neurochirurgie prévoient spécifiquement le recours à la télémédecine, l’article D.6124-138 du CSP indiquant en son 3ème alinéa :

« L’établissement dispose des systèmes d’information et des moyens de communication permettant la pratique de la télémédecine. »

Le législateur n’a manifestement pas entendu réserver un traitement particulier à la téléradiologie.

Aussi y a-t-il lieu de se reporter à la documentation non réglementaire produite notamment par les Pouvoirs publics, par la profession organisée autour des syndicats et société savante (SFR, SRH, FNMR, etc.) au sein du fameux G4 professionnel et par le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM).

L’implication des professionnels ou le substitut de l’absence de loi

Les syndicats de radiologues, libéraux et hospitaliers, épaulés par la Société française de radiologie et adossés aux industriels du secteur des technologies médicales, ont réfléchi au bon usage de la pratique de la téléradiologie.

De leur réflexion partagée, il en est résulté une littérature importante fixant les précautions à observer dans la pratique de la téléradiologie, ses définitions pratiques et les conditions générales d’exercice y afférentes.

Il en ressort que la téléradiologie ne se substitue pas à l’examen clinique réalisé par le médecin de proximité. Son emploi doit être justifié par l’état de santé du patient, la continuité ou la permanence des soins ou plus généralement par des circonstances particulières de temps et de lieu.

Elle ne saurait justifier l’installation ou le renouvellement d’équipements d’imagerie lorsque le site ne dispose pas de radiologues nécessaires pour faire fonctionner ces équipements.

Plus concrètement, la téléradiologie recouvre deux types de situations différentes : d’une part, le télédiagnostic qui permet à un praticien de proximité non radiologue d’obtenir un examen d’imagerie d’un téléradiologue, et, d’autre part, la téléexpertise qui suppose qu’un radiologue de proximité, au contact du patient, souhaite obtenir l’avis d’un téléradiologue distant, expert dans tel ou tel organe pour :

  • guider la conduite de l’examen le plus adapté à la situation clinique,
  • effectuer une seconde lecture des images, et affiner et/ou confirmer son diagnostic et le cas échéant, guider la conduite à tenir pour le patient.

Comme nous l’avons vu précédemment, c’est par voie de convention qu’il importe de combler les lacunes de la loi, concernant la pratique de la téléradiologie.

C’est ainsi que, suivant les recommandations du G4 et du CNOM, la convention de coopération en téléradiologie, réunissant libéraux et hospitaliers, doit avoir pour objet et pour effet de préciser les modalités d’organisation, les conditions techniques, financières et juridiques des échanges médicaux par télétransmission d’images radiologiques.

Sans prétendre à l’exhaustivité, les points suivants doivent être notamment développés dans la convention à venir :

  • les règles d’organisation techniques et médicales de l’exercice
  • les règles de fonctionnement (on pourra utilement se reporter au cahier des charges techniques annexé au Guide du G4 et du CNOM)
  • les droits, obligations, et responsabilités des cocontractants et des patients
  • les modalités de rémunération de chacun des cocontractants et le mode de financement de l’activité
  • la durée et les conditions de rupture de la convention

Il faudra également évoquer les droits et obligations des prestataires techniques afin que soient assurées la permanence et la continuité des soins, en cas de dysfonctionnement de l’appareillage.

L’Océan Indien : une région illustrant la nécessité de recourir à la téléradiologie

Face aux défis posés par l’insularité de la région de l’Océan indien, les différentes structures hospitalières publiques et privées ainsi que les cabinets de médecins libéraux ont résolu de se regrouper au sein d’un groupement d’intérêt économique (GIE) dénommé Télémédecine Océan indien (TOI), et ce dès l’année 2002.

Sous l’impulsion et avec le soutien financier de l’Agence régionale de l’hospitalisation (ex-Agence régionale de santé), le GIE TOI ambitionne de favoriser le développement du recours à la télémédecine, en général et à la téléradiologie, en particulier, afin de répondre aux besoins d’un bassin de population de près de 800.000 habitants, inégalement disséminés sur tout le territoire.

Il pilote le développement des infrastructures et des services nécessaires à l’échange d’information médicale entre acteurs de santé, à la Réunion et à Mayotte.

L’un des projets actuels et ambitieux du GIE TOI consiste à fédérer tous les acteurs de la radiologie de la région autour d’un solide partenariat autour de la téléradiologie, partenariat qui se matérialiserait par une convention-cadre ayant pour objet de régir les rapports des uns vis-à-vis des autres dans la perspective du recours à la téléradiologie que la situation et l’état de santé des patients nécessiteraient.

L’expérience montre qu’une coopération imposée a peu de chance de prospérer. Il importe donc que libéraux et hospitaliers dialoguent dans le sens d’une construction équilibrée.

La négociation constitue, à n’en pas douter, la phase la plus longue et la plus ardue.

A ce titre, de nombreuses implications financières doivent nécessairement être prises en compte, telles que l’achat et les coûts de maintenance du matériel de lecture des images compte tenu des rémunérations attendues, le coût de l’archivage, les éventuelles surprimes d’assurance en responsabilité civile professionnelle, lorsqu’elles existent, et, question très délicate, la rémunération de la permanence des soins.

La préparation, le succès et la pérennité d’une convention de téléradiologie passent obligatoirement par l’élaboration d’un modèle économique respectueux des droits de chacun des partenaires, l’évaluation d’une période d’essai,… et l’intervention ponctuelle d’un ou plusieurs conseillers juridiques.

This Post Has 2 380 Comments

  1. Mines always been a dofollow blog and while that encourages more spam Akismet get’s the bulk of it and I don’t mind spamming the rest.I’m also a firm believer in helping other bloggers where I can. That may be by writing a helpful post or answering a query, it’s all good as long as another person has been enriched in a small way.

  2. Gorgeous skirt – makes your waist look absolutely TINY! Blogging has really helped me in a lot of ways – through reading other folks' blogs and setting up my own. xx

  3. Reading this makes my decisions easier than taking candy from a baby.

  4. Hiya there, just started to be aware about your wordpress bog through Bing, and realized that it’s seriously beneficial. I’ll truly appreciate should you decide continue this approach.

  5. Full of salient points. Don’t stop believing or writing!

  6. “τα παιδια με τα πρηζμενα ποδια που τα ελεγαν αλητες”νασαι καλα μποτιλια!!!!νασαι καλα….βλεπεις πως το ασυνειδητο και ο απριλης του ’45 γινονται προσυνειδητα και αναβλυζουν γάργαρα καθως οι ρωγμες ανοιγουν;θαρρος!! το χασμα π’ανοιξε ο σεισμος κι ευθυς εγιομισε ανθη…

  7. Do it yourself divorce Texas

    […]just beneath, are quite a few entirely not associated internet sites to ours, nonetheless, they’re surely really worth going over[…]

  8. There’s a terrific amount of knowledge in this article!

  9. I’m really impressed with your writing skills as well as with the layout on your blog. Is this a paid theme or did you customize it yourself? Either way keep up the excellent quality writing, it is rare to see a nice blog like this one today..

  10. Haha, shouldn’t you be charging for that kind of knowledge?!

  11. Hei og takk for hyggelig kommentar. Sannelig har du mange fine reiseminner i bloggen din! Og gode råd om København her, takk for dem, for dit skal jeg tilbake;) Ha en god siste dag i påsken!

  12. Ich hoffe auf den gesunden Menschenverstand der Gemeinderäte, (diesen unser Bürgermeister anscheinend nichtmehr hat!) Sonst müssen wir unsere Kinder wegsperren!

  13. Ja, dette er sjarmerende!Syntes ungene skal få lov å regjere litt når det kommer til å pynte disse husene!! Ligner veldig på slik våre hus pleier å se ut ;o)Klem J.

  14. Hi here, just started to be aware about your website through Search engine, and realized that it’s pretty good. I will take pleasure in if you carry on such.

  15. It’s posts like this that make surfing so much pleasure

  16. Didn’t know the forum rules allowed such brilliant posts.

  17. Yes, Bradman's statistics are way out beyond anybody else's. I'm trying to think of somebody comparable in any other field. Maybe the guy who dominated checkers for decades? Maybe if Tiger Woods had stayed as dominant up through age 50 he would have matched up.

  18. Very inspiring photos…. as always your art leaves me smiling! A Merry Christmas season to you and your family.PS: and to all those wonderful bloggers who follow your blog, Merry Christmas.

  19. Remarkably entertaining details you’ll have mentioned, warm regards for setting up.

  20. Wow Mary!!!! I am so happy you came by my blog!!! Your O's amazing!!!!!! I used to cooks ms post 5 days aweek but have since been working overtime nights and training for a marathon so I haven't been on the kitchen nearly as much! Makes me sad bit soooooo glad to have met you!!!! Will definitely be following!!!

  21. Yg cowok itu namanya Paul bukan??Sekilas mirip consultant kantor bernama Paul. Wahh…keren juga XL tetap lancar jaya di sana. Aku juga pke XL *trus??*

  22. “carrinho de brinquedo de play boy”…. quero ver um AP fazer isso com 0,6 de pressão colega! pra AP começar a andar bem tem que ser pra cima de 1,5 kg! carro bosta mesmo, VW e seus AlegriadePobre…

  23. Selamat sore mba Liya, sudah saya email ke alamat emailnya Mbak Liya, pricelist lengkap + katalog Terima Kasih Ely Mufida Pin BB : 2802F654

  24. Way cool! Some very valid points! I appreciate you penning this article and the rest of the site is also really good.|

  25. You are so awesome for helping me solve this mystery.

  26. Link exchange is nothing else except it is simply placing the other person’s website link on your page at appropriate place and other person will also do same for you.|

  27. Xender for pc dit :

    Wonderful story, reckoned we could combine a number of unrelated information, nevertheless genuinely worth taking a search, whoa did one particular understand about Mid East has got far more problerms as well

Leave A Reply