Les tests ADN en ligne sont-ils fiables et légaux ?

Aujourd’hui, beaucoup de sites proposent de réaliser des tests d’ADN à partir d’échantillons qui leur sont envoyés par voie postale. Beaucoup de gens souhaitent alors savoir si ces tests sont fiables et légaux.

Focus sur les tests ADN sur Internet

Vous devez savoir que les tests de paternité sur Internet sont illégaux en France. En général, ce sont des laboratoires situés en dehors du territoire français qui les proposent en ligne. Pour ce faire, ils demandent des échantillons d’ADN envoyés par la poste pour réaliser les tests. Les personnes qui font la demande doivent alors réaliser les prélèvements eux-mêmes à domicile. Parmi les échantillons exigés, on peut citer la salive, les ongles, les poils ou les cheveux, la peau, etc. Aujourd’hui, les tarifs de ces tests en ligne atteignent une centaine d’euros : aux alentours de 150 euros alors que la fiabilité est encore remise en question. En effet, il se peut que les échantillons ne soient pas recueillis correctement ou que des erreurs soient faites. Il est impossible d’utiliser les résultats pour reconnaître légalement une filiation ou tout simplement la contester.
Apparemment, il n’y a aucun moyen de vérifier si les résultats sont vraiment fiables. Si vous comptez vous en servir dans le cadre d’un procès, vous pouvez écoper une peine d’emprisonnement et le versement d’une amende conséquente sachant que vous avez réalisé le test illégalement. Par ailleurs, ces tests de paternité en ligne ne sont pas légaux dans la mesure où ils peuvent être faits sans l’accord des personnes concernées. En effet, les sites qui les proposent, garantissent beaucoup de discrétion. Pour votre information, ces laboratoires qui effectuent les tests de paternité en ligne n’ont pas obtenu l’agrément de la loi française. La douane est autorisée à confisquer les échantillons d’ADN pendant leur transfert.

Comment faire un test de paternité légal ?

En France, si vous voulez faire les choses légalement, il faut d’abord vous adresser à la justice : saisissez le juge du tribunal de grande instance avec l’assistance d’un avocat bien évidemment. Au juge de recueillir les preuves du demandeur de paternité et le consentement de toutes les personnes concernées. Il lui appartient de décider si la demande est recevable avant de donner son accord pour la réalisation du test de paternité. Deux méthodes peuvent être utilisées pour le test soit par comparaison des sangs par un examen, soit par identification des empreintes génétiques. Ici, les tests ne peuvent être effectués que dans des laboratoires agréés contrairement aux tests d’ADN illégaux. Le prélèvement des échantillons se fait de manière stricte afin qu’il n’y ait aucune fraude ou d’échange d’échantillon : un agent atteste l’identité des personnes concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post