Santé : les informations importantes à connaître concernant la fibromyalgie

La fibromyalgie est une maladie peu connue dans le monde. Pourtant, il s’agit d’une maladie handicapante qui provoque l’invalidité. Les symptômes sont très divers, aussi, il convient de les déceler rapidement et de demander un diagnostic dans les plus brefs délais. Un petit tour d’horizon pour connaître les informations utiles concernant cette pathologie.

Définition de la fibromyalgie

Aussi connue sous le nom de fibrosite, la fibromyalgie se définit comme une maladie chronique pouvant toucher aussi bien les hommes que les femmes à partir de la trentaine. Près de 2 % de la population est touchée par cette pathologie. Cette dernière peut être provoquée par plusieurs facteurs comme les troubles physiologiques, la génétique et les antécédents médicaux. Elle est aggravée par la fatigue, le stress et un environnement froid et humide.

Les symptômes de la fibromyalgie

La fibromyalgie se manifeste par des douleurs au niveau de certains muscles et les tendons, une grosse fatigue ainsi que des cas d’insomnie. Cependant, ces symptômes peuvent caractériser d’autres maladies, ce qui rend le diagnostic assez compliqué. Le cas échéant, le médecin va creuser dans le passé médical du patient et déterminer les facteurs ayant provoqué ces troubles. En outre, d’autres signes peuvent accompagner ces symptômes, à l’instar des jambes lourdes, des maux de tête, de la dysménorrhée et des acouphènes. Certes, cette pathologie ne provoque pas de douleurs intenables. Cependant, le mal ressenti gêne le patient au quotidien. En effet, le patient éprouve de nombreuses difficultés à vivre normalement, notamment à cause de la chronicité des douleurs et l’invalidité qu’elles provoquent.

Diagnostic et traitements de la maladie

Le médecin traitant peut faire effectuer des examens cliniques à ses patients atteints de fibromyalgie. De cette façon, il peut éliminer les autres théories sur d’autres maladies qui présentent les mêmes symptômes. Pour traiter cette pathologie, il peut prescrire des antalgiques, des psychotropes, des antidépresseurs ou encore des anticonvulsivants. Des séances de kinésithérapie et de massages relaxants peuvent également être conseillées afin de réduire la prise de médicaments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post