Quel avenir pour le représentant des usagers ?

Les 18 et 19 décembre derniers se sont tenues à Paris les Rencontres 2008 de la Haute Autorité de Santé, manifestation au cours de laquelle a eu notamment lieu une table ronde consacrée à la thématique suivante : « Comment prendre en compte l’expression et les attentes des usagers dans la certification des établissements de santé ? Les réponses de la V2010. »

Au cours des différents exposés, ont été réaffirmés le rôle et la place des représentants des usagers au sein de la commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPC). C’est l’occasion de retracer la naissance de cette récente institution, d’évoquer sa maturation pour essayer d’en deviner un avenir proche.

La naissance de la représentation des usagers

Une reconnaissance tardive de l’intérêt collectif des usagers

Il a fallu attendre l’ordonnance n° 96-346 du 24 avril 1996 pour que les usagers soient représentés au sein du conseil d’administration des établissements de santé publics, de la commission de conciliation des établissements et des conférences régionales et nationales de santé. Le rapport Caniard intitulé « La place des usagers dans le système de santé » avait identifié deux types d’associations : les associations de patients qui regroupent les personnes concernées par une pathologie ou un ensemble de maladies (par ex. Ligue contre le cancer, AFM, etc.) et les associations de défense des droits des malades apparues avec les crises sanitaires (sang contaminé, amiante, etc.).

C’est surtout la loi du 4 mars 2002, complétée par la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, et leurs décrets subséquents qui ont véritablement reconnu le rôle des associations en leur conférant les moyens d’une représentation des usagers effective et non d’une simple figuration.

En effet, deux sortes de missions leur ont été confiées. En amont, et du point de vue stratégique, elles sont associées à la détermination des politiques de santé par leur présence au sein du conseil d’administration de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé ((Article L. 1417-6 du code de la santé publique.)), des conférences régionales ((Art. R. 1411-4 du code de la santé publique.)) et de la conférence nationale de santé ((Art. D. 1411-37 du code de la santé publique.)). En aval, elles défendent les intérêts des usagers du système de santé en exerçant les droits reconnus à la partie civile pour les infractions portant préjudice à leur intérêt collectif ((Art. L. 1114-2 du code de la santé publique.)) en participant :

  • aux commissions régionales de conciliation et d’indemnisation (CRCI) ((Art. L. 1142-6 du code de la santé publique.)),
  • à la commission départementale des hospitalisations psychiatriques (CDHP) ((Art. L. 3223-1 du code de la santé publique.)),
  • à la commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPC) ((Art. R. 1112-81 du code de la santé publique.)),
  • ou encore aux comités de protection des personnes (CPP) ((Art. L. 1123-2 du code de la santé publique.)).

Les limites du bénévolat et de l’amateurisme

Longtemps attendus, deux textes en particulier ont consacré la représentation effective des associations. Il s’agit des décrets n° 2005-213 du 2 mars 2005 relatif à la commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge et du décret n° 2005-300 du 31 mars 2005 relatif à l’agrément des associations représentant les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique. Comme l’a fort justement indiqué le Professeur Moquet-Anger, « le mandat de représentant ne peut reposer exclusivement sur le bénévolat et l’amateurisme » ((M. L. Moquet-Anger, La représentation des usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique, JCP Adm. 2006, p. 1094.)). L’agrément délivré par le ministère de la Santé permet ainsi aux pouvoirs publics de surveiller cette représentation.

Pour autant, une représentation effective ne suffit pas. Elle doit également être utile et efficace. Pour ce faire, elle nécessite un investissement important, supposant des compétences et une bonne volonté, en amont des instances, pendant la durée de celles-ci et en aval également. Préparer la réunion trimestrielle de la CRUQPC, par exemple, nécessite une disponibilité matérielle et intellectuelle, un goût prononcé pour la confrontation des idées, le sens du débat, une ouverture d’esprit. Au plan pratique, les réunions des instances se déroulent généralement en pleine journée, de telle sorte que parmi les représentants des usagers, on pense pouvoir dire que les retraités sont vraisemblablement les plus nombreux. Or, l’analyse des dossiers exige des compétences qui s’acquièrent tant avec l’expérience que grâce à une formation adaptée. Les représentants des usagers sont rarement des experts issus du monde hospitalier.

Ils doivent dialoguer avec des médecins et des administrateurs rompus aux subtilités et aux rouages des établissements de santé et du monde de la santé publique, lesquels disposent d’une veille réglementaire et évènementielle parfois conséquente.

Il serait intéressant, à ce titre, de commander un sondage national sur le profil, le parcours, et l’âge des représentants des usagers afin d’offrir une image actuelle de la représentation. Ressemble-t-elle à la représentation nationale qui siège au Parlement ? Les résultats seraient sans doute instructifs.

Même si la loi Kouchner a souhaité prévenir ce type de risque et permettre une représentation équilibrée, notamment par l’instauration d’un congé de représentation, d’une indemnisation et d’une formation, il y a parfois loin des textes à la pratique.

La maturation de la représentation des usagers

Quelles garanties d’indépendance et d’impartialité ?

Force est de constater qu’elles peinent à exister dès lors qu’en premier lieu si l’indépendance, financière notamment, des associations à travers la procédure d’octroi de l’agrément est recherchée, l’indépendance des représentants, elle, est indifférente.

En second lieu, l’impartialité préoccupe davantage encore dans la mesure où le cumul des mandats n’est toujours pas interdit. Pratiquement, les représentants des usagers peuvent, à l’hôpital, siéger comme administrateurs au sein du conseil d’administration et dans la CRUQPC. Ainsi se trouvent-ils être à la fois juge et partie en matière de droits des usagers et de la qualité de l’accueil et de la prise en charge :

  • juge en qualité de membre de la CRUQPC dont l’une des missions consiste à porter une appréciation sur les pratiques de l’établissement, recenser les mesures correctives et d’amélioration prises par le conseil d’administration et formuler des avis et recommandations ;
  • partie en qualité de membre du conseil d’administration chargé de délibérer sur la politique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que les conditions d’accueil et de prise en charge des usagers, notamment pour les urgences ((Art. L. 6143-1 du code de la santé publique.)).

Le conflit d’intérêts éclate en pleine lumière lorsque la même personne siège au conseil d’administration d’un hôpital et au sein de la CRCI de la région d’implantation de l’établissement…

Ce risque n’existe pas dans les cliniques privées dès lors que les représentants ne sont pas admis à siéger au sein de leur conseil d’administration.

Quelles propositions d’amélioration pour le respect et la promotion des droits des usagers ?

Le projet de loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoires » est l’occasion pour la conférence nationale de santé de se positionner en faveur d’un rôle plus important encore pour le représentant des usagers et d’une place accrue pour les droits des usagers de manière générale. C’est ainsi que, à travers une synthèse intitulée « Promouvoir et faire respecter les droits des usagers du système de santé », la conférence a établi neuf propositions :

  • promouvoir un meilleur accès à la santé des personnes les plus vulnérables ;
  • tout mettre en œuvre pour réduire l’asymétrie de l’information entre les acteurs et les usagers du système de santé ;
  • mieux promouvoir, protéger et accompagner l’exercice de certains droits individuels ;
  • créer un véritable statut du représentant des usagers ;
  • doter les conférences régionales de santé du budget suffisant pour conduire leurs missions et notamment les formations spécialisées ;
  • inscrire dans la réforme prévoyant des agences régionales de santé qu’une mission relative aux droits des usagers du système de santé figure à l’organigramme de ces agences au niveau de leur direction générale ;
  • conférer clairement aux formations spécialisées sur le respect des droits des usagers le rôle d’observatoire des droits ;
  • améliorer la connaissance des droits ;
  • faire de la journée européenne des droits des patients du 18 avril 2008 un rendez-vous national pour accentuer le partage par tous des questions relatives au respect des droits des usagers.

Si certaines de ces propositions paraissent tout à fait réalisables, d’autres en revanche provoqueront sans doute des crispations.

L’avenir proche

Une professionnalisation croissante des représentants des usagers

Un mouvement s’est notamment amorcé consistant à dispenser des formations techniques aux représentants des usagers afin de les sensibiliser aux enjeux politiques, juridiques et financiers du système de santé en général et des établissements de santé en particulier. Ainsi et par exemple, une convention a été signée entre l’ARH et le Collectif Inter associatif Sur la Santé (CISS) de Basse Normandie afin de « coordonner les actions de formation et d’information à l’attention des représentants des usagers siégeant dans les établissements sur des problématiques relevant du champ strictement hospitalier (public et privé) telles que les modalités de mise en œuvre des plans de santé publique, le financement des établissements ou la mise en réseau des services d’urgence. »

Désormais de plus en plus jeunes et de mieux en mieux formés, les représentants des usagers devraient, dans les années qui viennent, acquérir une véritable expertise afin de jouer pleinement leur rôle, tant à l’échelle des organismes consultatifs (CRUQPC) qu’à l’échelle des instances décisionnelles (conseils d’administrations des établissements de santé publics et CRCI).

Des représentants des usagers davantage responsabilisés ?

Aucun texte ne précise les conditions dans lesquelles un membre de la commission des relations avec les usagers qui s’abstiendrait de siéger, de façon répétée et sans motif légitime, aux réunions, pourrait être déclaré démissionnaire, ni les conditions dans lesquelles son remplacement pourrait être assuré.

La mission juridique du Conseil d’Etat interrogée sur le point de savoir si, en l’absence de texte, on pouvait admettre la possibilité de mettre fin d’office aux fonctions des membres qui ne remplissaient pas leurs fonctions, d’une part, et sur les conditions de ce remplacement d’autre part, a invité à la plus grande prudence, considérant qu’il s’avère très gênant d’admettre une décision aussi lourde que la démission d’office en l’absence de dispositions expresses, d’autant que la jurisprudence avait toujours été réticente à accepter de pallier le silence des textes en ce domaine.

La mission a précisé en outre que le guide de légistique rappelait « qu’en cas de remplacement d’un membre défaillant ou démissionnaire, il faut prévoir une disposition expresse pour limiter le mandat du nouveau membre à la durée du mandant restant à courir. »

L’avant-avant projet de loi « Patients, Santé et Territoires », datant du 27 juin 2008, proposait d’insérer un deuxième et un troisième alinéa à l’article L. 1112-3 du code de la santé publique, en ce sens. Cette mesure est tombée aux oubliettes, puisqu’elle n’a plus figuré dans les versions postérieures. C’est néanmoins une idée qui gagnerait à être exploitée et qui réapparaîtra sous une forme ou sous une autre.

La représentation des usagers, on le voit, est loin d’avoir achevé sa mutation. La voix des usagers est désormais écoutée. Elle devrait, à terme, être entendue.

Omar YAHIA

This Post Has 1 235 Comments

  1. PORN dit :

    Watch live sex on our site

  2. tech advisors dit :

    It’s like you wrote the book on it or something. It’s like you read my thoughts! I think the admin of this web page is really working hard in support of his web site, since here every material is quality based information.

  3. PORN dit :

    It is a general notion that if scam is big it has to be in rich and wealthy nations but to our surprise it is not wealthy nations where such scams can be, and hence they are wealthy. Even after several damages filled by public money at times and in different modes, yet what is revealed is about 300 billion dollars of scam that comes from a third world country India. But it is not regarded as scam due to ignorance of the mass and the tactic of the working class that evolved it and the nexus sharing benefits.

  4. Google dit :

    Here is a great Blog You might Locate Fascinating that we encourage you to visit.

  5. PORN dit :

    Our bodies are slow to traverse great distances, they have trouble meeting other bodies, they sit alone in rooms on Saturday nights. They want to have sex, but don’t make the effort to connect, and so they have to make do alone. A future where humans can’t put on haptic playsuits and fuck each other in the Matrix is like a future without self-driving cars or space travel: Until we get there, we will be imagining it.

  6. Cliff dit :

    Мy turn, my turn.? Larry mentioned eagerly wiggling to gett
    a сhance too talk. ?I think the most effectiᴠe tһing about God is that һe can beаt up tһe satan as a result of the satan iis scary and medɑn and ugly annd
    bad and God can beat him up so the satan can?t harm us like he did those demon stuffed fоlks in Jesus day.

  7. Hans on Sex dit :

    The information and facts talked about inside the article are several of the most beneficial readily available

  8. Hey all, just simply became tuned in to a person’s weblog as a result of Yahoo and google, determined it’s seriously insightful. Let me watch out to get the town. We’ll take pleasure in if you ever go on the following in future سرور مجازی انگلیس. Other men and women shall be taken advantage of ones composing. Many thanks!

  9. خرید vps dit :

    hi! , I love your own publishing and so a lot! amount most of us be in contact excess roughly this post in Yahoo? I would like an expert about this household to fix this issue. It’s possible which is an individual! Anticipating assist you to.. خرید vps

  10. porn dit :

    we came across a cool website that you simply might delight in. Take a search in the event you want

  11. Great conquer! I need to newbie since you amend your web site, how will i sign up for just a web site web site? The actual bill served tar music instrument me a suitable cope. We were being slightly familiar with this a person’s transmit supplied brilliant crystal clear principle

  12. Attractive part of written content. I just now located your internet-site and accession capital to assert which i purchase basically liked profile your site articles. However I will be opt-in in your nourishes and perhaps We fulfillment anyone obtain continually rapidly.. سرور مجازی لینوکس

  13. Sites of interest we’ve a link to

  14. Appreciate the good writeup سرور مجازی هلند. That in truth was previously a new pleasurable profile this. Glimpse leading-edge to help far added flexible within you! On the other hand, precisely how may many of us be in contact?

  15. Excellent points totally, you just obtained any symbol new visitor. Precisely what might you suggest about your placed that you . سرور مجازی آمریکاchoose to designed a 1 week before? Virtually any positive?

  16. That’s very attention-grabbing, You’re an extremely professional doodlekit. I have joined your rss feed and look forward to help throughout pursuit of additional of the great write-up. Also, I embraced your web site at my social networks

  17. handicraft dit :

    I actually love, lead to I stumbled upon just what I became interested in handicraft. You’ve got finished our four working day prolonged look! Goodness Many thanks dude. Have a very great time. Cya

  18. MyBedsideToys dit :

    Here are some of the internet sites we recommend for our visitors

  19. Excellent web page. Many valuable facts below. I will be delivering the item to 3 associates ans likewise revealing in delightful.. vps رایگان Of course, interesting perspire!

  20. Jesse Grillo dit :

    That’s the thinking of a creative mind I’m bored to death at work so I decided to browse your website on my iphone during lunch break. Good job on this article!

  21. I enjoyed reading this. big fan of redondo beach hermosa marketing and redondo beach seo.

  22. I truly appreciate your efforts and I am waiting for your next post. Your post is absolutely on point! I couldn’t resist commenting. Exceptionally well written! Great post.

  23. we came across a cool web site which you may possibly enjoy. Take a look in case you want

  24. check beneath, are some entirely unrelated sites to ours, on the other hand, they are most trustworthy sources that we use

  25. I’m so happy to read this. This is the type of manual that needs to be given and not the random misinformation that is at the other blogs. Appreciate your sharing this best doc.

  26. I will also like to express that most people that find themselves without health insurance are generally students, self-employed and those that are jobless. More than half on the uninsured are under the age of Thirty-five. They do not come to feel they are looking for health insurance because they are young plus healthy. Their particular income is typically spent on housing, food, in addition to entertainment. Some people that do represent the working class either 100 or as a hobby are not presented insurance by way of their jobs so they proceed without as a result of rising price of health insurance in the states. Thanks for the ideas you share through your blog.

  27. There is noticeably a bundle to know about this. I assume you made certain nice points in features also.

  28. Brooks dit :

    magnificent issues altogether, you just gained a emblem new reader. What may you recommend about your publish that you made some days ago? Any certain?

  29. Oral dit :

    Every when in a though we decide on blogs that we study. Listed beneath would be the most up-to-date websites that we pick out

  30. lgbt sex toys dit :

    always a big fan of linking to bloggers that I love but really don’t get a good deal of link like from

  31. You should take part in a contest for one of the best blogs on the web. I will recommend this site!

  32. When I originally commented I clicked the -Notify me when new comments are added- checkbox and now each time a comment is added I get four emails with the same comment. Is there any way you can remove me from that service? Thanks!

  33. we like to honor a lot of other net websites on the internet, even though they arent linked to us, by linking to them. Under are some webpages really worth checking out

  34. I truly appreciate this article post.Really looking forward to read more. Keep writing.

  35. Curtin University’s Dr Erin Howie used Raine Study data from ages 5,
    eight, 10, 12, 14 and 17—and self-assessments at age 20—to
    analyse the way in which childhood sports activities
    participation affected future sports participation.

Leave A Reply