Effectifs hospitaliers : la polémique

http://monsite.wanadoo.fr/seiler/page1.htmlC’est un évènement : pour la première fois, les effectifs de l’hôpital public reculent. Selon les données brutes de la base des statistiques annuelles d’activité (SAE) de la FHF, 1.435 ETP ont été supprimés dans les hôpitaux entrer 2008 et 2009. Ces chiffres méritent d’être mis en perspective à plusieurs titres sur un plan quantitatif : d’une part, la baisse ne représente en réalité que 0,19% des effectifs totaux, et d’autre part elle fait suite à une augmentation de 100.000 postes au cours des 10 dernières années. Selon un rapport de la Cour des comptes, ils ont même augmenté trois fois plus que l’emploi total du pays entre 1980 et 2008 (+ 54% contre +18%, voir notre zoom page 4). Il faut également tenir compte de l’expansion des effectifs du secteur médico-social et de la masse salariale globale des hôpitaux en augmentation d’une année sur l’autre.

Au pire pourrait-on parler de stabilisation plutôt que de baisse, surtout si l’on compare avec la fonction publique de l’État qui aura fondu de 100.000 agents entre 2007 et 2010.

Sur un plan plus qualitatif, on retiendra que les baisses concernent principalement les emplois d’aide-soignants (environ 500 ETP en moins) et les emplois des agents de service hospitalier (ASH, environ 1.000 ETP en moins).

Lire la suite ici.