Maladie de Crohn : les causes

Parmi les maladies encore peu comprises par le commun des mortels, il y a la maladie de Crohn. Mais même au niveau des professionnels de la santé, le sujet reste difficile à percer et il y a encore de nombreuses études et recherches qui sont menées dans ce domaine. En attendant, la maladie frappe nombre de personnes à travers le monde. Que sait-on jusqu’ici sur la maladie de Crohn, quels sont les mécanismes qui la provoquent ? Le système immunitaire entre-t-il en jeu quelque part ? Qu’en est-il de la génétique ? Et qu’est-ce qui peut être fait pour mieux vivre avec cette maladie ?

La maladie de Crohn

Cette maladie est une inflammation chronique de l’intestin, aussi dénommée affection chronique du système digestif. Dans toute la France, ce sont environ 120 000 personnes qui en sont touchées. Aujourd’hui, il n’a pas encore établi de façon formelle la cause précise de cette affection. Mais bien que son origine soit méconnue, elle sévit bel et bien et fort heureusement, des éléments permettent de comprendre mieux cette maladie. Il semble bien que les causes en soient multiples sans que l’on sache exactement lesquelles. On espère en savoir davantage dans un futur proche pour une meilleure prise en charge de la maladie et des malades.

Au niveau du système immunitaire

Selon toutes les probabilités et les données en possession des spécialistes, il y a de fortes chances que cette affection ait un lien avec le système immunitaire. Lorsqu’on parle de système immunitaire, il est question du mécanisme naturel de défense du corps contre toute intrusion ou agression venant de l’extérieur. D’autres facteurs semblent aussi entrer en jeu, dont la génétique, la flore bactérienne de l’intestin et l’environnement. C’est la raison pour laquelle il est question de causes multiples. Ces conditions réunies seraient favorables à l’apparition et au développement de la maladie de Crohn. Selon toute évidence, l’inflammation, base de l’affection, vient d’une réponse qui ne soit pas appropriée de la part du système immunitaire. En d’autres termes, on peut dire que l’inflammation est due aussi bien à la déficience de l’immunité innée, c’est-à-dire naturelle, qu’à l’hyperactivité de l’immunité acquise au fil des ans. C’est la combinaison de ces deux facteurs de dysfonctionnement qui seraient à l’origine de l’affection. Il s’agit donc d’un mauvais fonctionnement, d’une réaction inadaptée au niveau du système immunitaire.

La génétique et l’environnement

De quelles manières est-ce que la génétique entre en jeu dans l’apparition de cette affection ? Comme pour toute autre maladie génétique, une personne peut contracter la maladie de Crohn si l’un de ses parents ou un ou plusieurs membres de sa famille en sont atteints. C’est aussi simple que cela. La maladie semble donc se transmettre entre membres de la famille. Toutefois, la présence de certains gènes responsables de la régulation du système immunitaire favoriserait davantage le développement de la maladie. Il s’agit du gène NOD2/CARD15 dont la principale fonction est de contrôler l’immunité innée ou naturelle. Ce gène semble bien accroître considérablement le risque de développer la maladie de Crohn. Les faits montrent que ce gène multiplie par 40 ce risque dès lors qu’il a subi une mutation. Mais qu’en est-il de l’environnement ? Les études menées sur l’environnement tendent à démontrer que ce peut être un facteur déclenchant. On parle notamment de l’environnement occidental qui serait en cause dans la survenue de la MICI. Cela veut dire que dans les pays industrialisés, le risque d’apparition et de développement de la maladie de Crohn augmente allègrement.

Le mode de vie

Les faits semblent prouver que le mode de vie occidental influence beaucoup l’apparition de la maladie de Crohn. Quels en sont les éléments les plus importants ? Le stress en particulier, de même que l’alimentation, mais aussi le tabac (facteur de risque avéré) et les traitements à base de médicaments qui ne sont pas adaptés. Une petite précision tout de même quant à l’alimentation. Ce n’est pas un élément déclenchant ou même aggravant, juste que certains organismes tolèrent mal certains aliments tels que les produits laitiers, les fibres, le gluten, etc., et cela, pas en permanence mais seulement lors des périodes de crises. Quant au stress, il n’est pas un facteur déclenchant ni aggravant pendant les crises. Mais les antibiotiques peuvent présenter un risque car leur action peut atténuer les capacités d’adaptation de l’immunité et d’apprentissage.

Que dire de la flore bactérienne intestinale ?

Certains spécialistes avancent qu’il y a un lien direct entre la maladie de Crohn et la flore bactérienne intestinale. En effet, chez pratiquement tous les patients atteints de l’affection, il a été noté un déséquilibre de la flore bactérienne. De nombreuses tentatives ont été essayées dans le but de renverser la vapeur, par exemple via la transplantation fécale destinée à modifier la flore, mais jusqu’ici, aucun résultat probant n’a été obtenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post

Comment traiter la constipation ?

La constipation peut être particulièrement désagréable et douloureuse. Elle peut toucher tout le monde, sexe et âge confondus. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ce problème. Essayons de voir

Que faire contre les règles douloureuses ?

Beaucoup de femmes souffrent de règles douloureuses chaque mois. Pour certaines, cela peut vraiment être invalidantes. Comment expliquer les règles douloureuses et comment les traiter ou les soulager ? Les

Comment savoir que l’on souffre de diabète ?

Selon l’OMS, le nombre de personnes touchées par le diabète augmente au fil des années et la maladie serait aujourd’hui la septième source de décès dans le monde. Pour vous